Acoua : 1 million d’euros pour rénover les écoles

Le dernier conseil municipal a été prolifique à Acoua. De nombreuses décisions ont été prises en matière social, pour la collation des élèves ou la concrétisation du partenariat avec La Poste en matière d’adressage.

Le Conseil municipal extraordinaire de la commune d’Acoua, réuni le 7 septembre 2017, a adopté plusieurs mesures importantes relatives à l’école de la République, aux affaires sociales et à l’aménagement du territoire.

S’il n’y a pas encore de véritable restauration scolaire dans la commune, une réflexion est engagée en ce sens « avec les services de l’Etat », pour une construction de réfectoires dans l’ensemble des établissements scolaires. Pour leur substitut que sont les collations scolaires, le prestataire a été choisi en fonction de « la qualité et de la sécurité alimentaire des aliments », assure le maire Ahmed Darouechi, et les élus de la commune ont adopté « une tarification adaptée au budget des familles pour permettre à chaque enfant de pouvoir se restaurer ».

Le premier budget de plein exercice du Centre Communal d’Actions Sociales (CCAS) sera voté dès 2018. Dans l’attente, une Analyse des Besoins Sociaux (ABS) est actuellement en cours, et cet outil d’animation de la politique générale de prévention et de développement social du territoire communal en liaison étroite avec les institutions publiques et privées, se verra doté des moyens humains et matériels de la commune d’Acoua, grâce à la signature d’une convention de mise à disposition.

Deux autres millions pour le groupe scolaire

La signature de la convention DSCEES 2017 (dotation de construction scolaire) avec les services de l’Etat au titre de la rénovation et de la conduite des études techniques du projet de regroupement scolaire de la commune a permis d’allouer à la commune d’Acoua 850 000 euros pour réaliser des travaux de rénovation des écoles de la commune et 150 000 euros pour mener des études relatives au projet de regroupement scolaire sur le site de l’école Acoua 3 situé dans les hauteurs de la ville. Il en va de la sécurisation de la scolarité, selon le maire Ahmed Darouechi.

« En effet, plusieurs établissements de la commune sont régulièrement frappés par des inondations par débordement des cours d’eau ou par submersion marine pour ceux situés en bord de mer ». Deux autres conventions d’1 million d’euros chacune pourront être signées en 2018 et 2019 pour permettre la construction d’une première phase fonctionnelle de ce groupe scolaire.

Enfin, après la signature de partenariat avec La Poste, la première phase des travaux relatifs à l’adressage et à la numérotation des voies de la commune a été validée, « après un an et demi d’enquête de terrain et de réunions de concertation avec le conseil citoyen de la commune sur les dénominations et le tracé des voies et faisant suite à la coopération engagée avec le groupe La Poste ». La délibération des élus va permettre d’engager dès à présent la numérotation de toutes les voies de la commune d’Acoua. « Cette opération vise à fiabiliser les adresses, faciliter les opérations de la DRFIP dans le cadre de la fiscalité et à permettre l’entrée du territoire communal dans le système GPS. »

à voir également en vidéo

horaire des barges

Petite terre (Quai Issoufali)
Chaque 1/2h: 06h00 - 20h00
Chaque heure: 20h00 - 03h00

Grande terre (Gare maritime)
Chaque 1/2h: 06h30 - 20h30
Chaque heure: 20h30 - 03h30
voir toutes les horaires de barges