Début d’année en fanfare pour l’aéroport de Mayotte

C’est un excellent début d’année que vient de connaître la plateforme aéroportuaire de Mayotte. Un nombre de passagers record, un fret en pleine forme… De janvier à avril, la ligne directe booste les chiffres.

18,2% de passagers transportés en plus. De janvier à avril, l’aéroport de Pamandzi a vu passer un nombre record de voyageurs : 109.702. Le rêve longtemps inaccessible d’une croissance annuelle de 5% semble très largement à portée de main pour 2017.

Selon les informations récupérées par le JDM, les trois liaisons principales de Pamandzi se portent très bien. Le premier axe reste celui vers La Réunion. Avec 47.236 passagers, il s’offre le luxe de progresser de 0,5%. Si la desserte est pénalisée par la ligne directe vers Paris, les offres commerciales consécutives à l’arrivée de Corsair ont permis de maintenir l’activité. Il faudra confirmer durant le reste de l’année, alors qu’Air Austral devrait à nouveau se retrouver seul opérateur vers Saint-Denis durant les grandes vacances.

La ligne directe vers Roissy-Charles-de-Gaule s’est imposée en ce début d’année comme la 2e liaison aérienne de Mayotte. 19.065 personnes en ont profité, le succès commercial reste impressionnant, signe d’une réponse à un véritable besoin.

Notre 3e liaison en nombre de voyageurs est à destination de Moroni. Avec 10.609 passagers en 4 mois, l’axe s’envole de 32%.

Nairobi, hub bien installé

Les autres destinations connaissent des situations plus variées. Vers les Comores, Anjouan est en recul de 35,4% à 5.750 passagers et Mohéli doit se contenter de 375 passagers (-71,2%).
Concernant les axes vers Madagascar, succès pour Diego Suarez (3.616 passagers, soit +19,7%) Majunga (5.441 voyageurs, soit +5,2%) et Nosy Be (3.546, soit +18,1%). Recul en revanche pour la ligne vers Tananarive, qui se maintient tout de même au-dessus des 5.000 passagers transportés en 4 mois (5.012 passagers soit -11,9%).

Enfin vers le continent, Dar-Es-Salam engrange 398 passagers (+36,8%) mais reste une destination qui devra confirmer commercialement : on ne compte en effet que 16 passagers en moyenne sur les 25 vols réalisés sur la période. Nairobi, grâce à la compagnie nationale kenyane, continue en revanche d’être solidement installée dans notre paysage aérien, avec 5.145 voyageurs de janvier à avril, soit une progression de 32%.

Le fret euphorique

Il est à noter que ce succès du trafic passagers a été obtenu avec un nombre d’avions plus réduit. Les mouvements aériens sont en effet en repli en 2017 de 9,4% comparés aux 4 premiers mois de 2016 (2.022). Là encore, l’explication est essentiellement à trouver dans la réorganisation de la desserte réunionnaise, consécutive à la ligne directe vers la métropole.
L’axe vers Tananarive, en forte expansion avec un doublement des vols (203), a permis de limiter la chute.

Pour le fret, on peut carrément parler d’euphorie à l’aéroport de Mayotte. De janvier à avril, il s’envole de 48,9%. C’est évidemment, encore une fois, la ligne directe qui change tout. Entre Mayotte et Paris, ce sont 344.770 kg qui ont été acheminés en 4 mois. Conséquence, le fret sur l’axe Réunion accuse le coup à -19,2%.

Bons chiffres aussi à La Réunion

L’aéroport de Mayotte voit le ciel en rose, et il n’est pas le seul. Chez nos voisins réunionnais aussi, on engrange de belles performances. Ainsi, au mois d’avril, Roland-Garros affiche une hausse de 10,1% de son trafic, sa meilleure performance depuis 2011, boosté par les liaisons vers Maurice, Madagascar et Johannesburg.

Les lignes de Saint-Denis vers l’Asie continuent aussi à enregistrer de fortes hausses depuis le renforcement des capacités proposées par Air Austral à la fin de l’année dernière. Le nombre de passagers a quasiment doublé (+96,4%) entre Saint-Denis et Bangkok. Il a progressé de 46,6% vers Chennaï (Inde). En avril, 1.015 passagers ont voyagé entre Saint-Denis et Guangzhou en Chine sur le vol assuré par Air Madagascar en partage de code avec Air Austral.

Résultat, à La Réunion, le cumul de trafic sur les quatre premiers mois de l’année est en progression de 7,4% par rapport à 2016.

RR
www.lejournaldemayotte.com

mots clés de l'article : Economie , Mayotte , aérien , aéroport , trafic , orange , Une , Anjouan , Corsair , Majunga , passagers , Nairobi , Moroni , Tananarive , air austral , Saint Denis , Dar Es Salam , Mohéli , Diego Suarez , Nosy Be , fret

à voir également en vidéo