Election Ramlati Ali : Graves accusations du camp Chakrina

Depuis l’ahurissant retournement de situation lié à l’inversion des résultats hier dans la circonscription1, ça s’agite dans le camp Chakrina. Lorsque si peu de voix séparent deux candidats, 54 désormais entre l’élue PS Ramlati Ali et le LR Elad Chakrina, on peut s’attendre à des recours et des évolutions en tout genre. Nous n’en sommes donc peut-être pas au dernier retournement de situation.

Les électeurs de la 1ère circonscription avaient été surpris en recevant les enveloppes de propagande pour ce second tour : seul le bulletin de l’avocat Elad Chakrina y figurait. Mais un manquement qui paraît bien futile au regard de que dénonce son staff, qui a cherché à nous contacter ce lundi : « Il y a eu des irrégularités massives dont nous détenons des preuves », avance Julien Aleman, conseiller d’Elad Chakrina, candidat heureux, puis malheureux, de ces législatives. Et les accusations qu’il porte sont graves.

Lors de la réunion lundi matin de la Commission électorale, « qui s’est tenue dans un climat très tendu, en présence de la candidate PS », il a souligné publiquement l’absence de justification des bulletins nuls : « Il y en avait 106 sur la seule commune de Bandraboua, des irrégularités qui se reproduisent notamment dans des bureaux de municipalités socialistes, ou bien dans ceux où nous n’avions pas d’assesseurs », lâche-t-il. En critiquant ce qu’il juge être une « décision précipitée », de la commission, « ils auraient pu attendre minuit que l’on fasse des vérifications. »

Conseils avisés sur les bulletins

Deuxième irrégularité selon Julien Aleman, de fausses procurations auraient été émises : « Certaines sont signées d’une croix, et d’autres par la même main, dont 45 auraient été enregistrées par le même fonctionnaire de gendarmerie lié familialement au camp adverse. D’autres sont prétendument émises par des jeunes Mahorais étudiants en métropole, mais je soupçonne qu’on ait signé à leur place. »

Enfin, une des pratiques légendaires de fraude électorale répandue à Mayotte, et dont on ne connaît la limite exacte entre la réalité et la fiction, serait en passe d’être dénoncée, preuve à l’appui : « Nous avons des vidéos et des photos où des gens distribuent des bulletins à des personnes manifestement illettrées, avant qu’elles n’entrent dans le bureau de vote. » On lui aurait rapporté que certains bureaux auraient disposé 2 tas, « seulement constitués de bulletins Ramlati Ali. »

Possibles nouvelles élections

Elad Chakrina, avocat de métier, diffusait ce mardi un communiqué, faisant savoir qu’il ne reconnaissait pas le nouveau résultat électoral, et qu’étant donné les « irrégularités massives », constatées par son équipe, il va « contester ce résultat devant le juge de l’élection ». Une justice que pourrait aussi saisir l’autre camp s’il considère qu’il y a diffamation, débouchant de nouveau sur de longues procédures juridiques.

Selon Julien Aleman, le candidat a deux semaines pour consulter les opérations électorales, un recours à l’issu est donc fortement probable, « débouchant sur de nouvelles élections. J’en veux surtout à la préfecture qui a baissé les yeux devant ce problème en publiant rapidement le nouveau comptage, et en s’en lavant les mains pour nous inciter à faire appel à la justice. »

Les électeurs de la circonscription nord vont-ils devoir retourner aux urnes ? Avec le risque ensuite de contestations à répétition sur le mode « municipales sadoises ».

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

à voir également en vidéo

horaire des barges

Petite terre (Quai Issoufali)
Chaque 1/2h: 05h30 - 20h00
Chaque heure: 20h00 - 00h00

Grande terre (Gare maritime)
Chaque 1/2h: 06h00 - 20h30
Chaque heure: 20h30 - 00h30
voir toutes les horaires de barges