Législatives : Kamardine élu dans un fauteuil, Chakrina sur un strapontin

Ce fut presque une course contre la montre pour les deux finalistes de la circonscription nord. Au fur et à mesure que le panel des dépouillements s’élargissait, l’écart se resserrait entre Elad Chakrina et Ramlati Ali. Qui compte demander un recomptage des voix. Dans le sud, Mansour Kamardine a déjà la tête au Palais Bourbon. Deux députés LR.

« Donc j’ai gagné ?! », Elad Chakrina, candidat LR dans la 1ère circonscription, laissait éclater sa joie lorsque nous lui avons annoncé peu après 21h son élection à 50,04% des voix, soit 12 de plus que sa concurrente Ramlati Ali, PS.

Une tension qui est allée crescendo puisqu’au fur et à mesure que s’affinaient les estimations dans la soirée, son avance se rétrécissait comme peau de chagrin : à 30%de dépouillement, il était crédité de prés de 56% de voix, puis de 53,5% sur les trois-quarts des bulletins, pour terminer à 50,04%, « un mouchoir de poche », convenait-il.

Si l’avocat remercie ses électeurs, conscient d’avoir été élu par une partie des voix du MDM, « le centre-droit, mais c’est aussi l’adhésion à mon projet », et indique vouloir se mettre aussitôt au travail, il n’affiche pas une grande sérénité tant que les résultats définitifs ne sont pas proclamés, « je suis juriste ! Tant que l’arrêté n’est pas publié, je ne suis pas tranquille. »

Retour dans le bain politique pour Kamardine

Sa concurrente malheureuse n’avoue pas sa défaite, loin de là. Elle se confie au JDM : « En comptant les votes bureau par bureau, j’obtiens 50,7% des voix », avance Ramlati Ali, en se basant sur les chiffres diffusés sur Mayotte 1ère TV. « J’ai demandé les PV des bureaux de vote, et je compte réclamer un recomptage des voix. » Résultats définitifs ce lundi après l’avis de la commission de recensement général des votes.

Si Elad Chakrina se sent assis sur un strapontin, dans la seconde circonscription, Mansour Kamardine, LR aussi, est élu dans un fauteuil avec 64,61% des voix, contre 35,39% sur Ibrahim Boinahery, MDM.

L’ancien député ne cachait pas sa joie de revenir dans le bain politique : « C’est un immense sentiment de satisfaction de participer à la construction du département », nous confiait-il. S’il admet que sa victoire est aussi liée aux dysfonctionnements des ententes MDM-PS, il fait remarquer que « de nombreux espoirs se sont focalisés sur mon nom ».

Les enveloppes du préfet

Lorsque nous l’interrogeons sur la difficulté pour le territoire d’avoir deux députés LR qui peuvent se retrouver dans une opposition au parlement, il réagit : « Vous êtes satisfait du travail des deux députés de la mandature précédente qui étaient pourtant de la majorité de l’exécutif ?! En étant du même parti, nous éviteront la cacophonie, et parlerons d’une même voix, et toujours dans l’intérêt de Mayotte. »

Et il compte se mettre immédiatement au travail : « Dès ce lundi, le préfet va nous remettre une enveloppe avec les instructions et les contacts à prendre pour débuter notre mandat. »

Servira-t-il de guide à son jeune confrère, avocat comme lui ? « Il n’en a pas besoin, et les instructions qui nous sont données sont suffisamment précises. »

Les deux hommes ne s’étaient pas encore contactés à 22h, « j’attendais que les résultats soient définitifs », glisse Elad Chakrina au terme de cette folle soirée.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

mots clés de l'article : politique , Mayotte , orange , Une , Ramlati Ali , Kamardine , Chakrina , palais bourbon

à voir également en vidéo