Première pierre du futur siège de Mayotte 1ère

Il n’y avait que des « premiers » ce mercredi entre les Hauts-Vallons et les Archives départementales de Kawéni : première pierre pour le futur siège de Mayotte 1ère, et première grosse opération immobilière de la ZAC du Soleil levant.

Depuis 1977 qu’elle est implantée à Pamandzi, l’ancienne RFO Mayotte avait changé de peau pour l’appellation Mayotte 1ère, mais ses locaux sont restés les mêmes, « obsolètes », dira Marie-Claire Dallet-Humm, la Directrice des moyens généraux et affaires immobilières de France Télévision : « Un moment émouvant, puisque sur les 150 implantations de France TV, nous posons une première pierre tous les 5 ans environ. »

Après avoir arpenté Mayotte à la recherche d’un terrain, c’est sur la ZAC du Soleil levant qu’elle fixe son objectif d’implantation du futur bâtiment de 2.670 m2. Sur cette terre mahoraise où la dynamique est souvent féminine, ce sont trois signatures de femmes qui lancent le top départ, Ramlati Ali, présidente de la SIM vendeur du terrain, Marie-Claire Dallet-Humm et Sylvie Pons, notaire.

Investissement de 13 millions d’euros

Un investissement qui avoisine les 13 millions d’euros, et qui va permettre aux journalistes et personnel de Mayotte 1ère de bénéficier d’un bâtiment moderne sur 3 niveaux conçus autour d’un patio central et planté, et doté de brise-soleil indispensables aux économies d’énergie inscrites dans la charte MayénergiePlus, appliquée au projet.

Un triple studio TV, deux studios radios et deux régies sont prévues autour d’un plateau technique. « Nous devons aussi relever le défi du numérique pour informer en temps réel », avançait Gérard-Christian Hoarau, Directeur de l’Antenne régionale de Mayotte 1ère, qui se réjouissait des « 135.000 abonnés à nos réseaux sociaux ».

Boosté par son jumeau

« Un immeuble de France TV, frère jumeau de celui-ci, est actuellement prévu à Rouen sur les quai de Seine pour la Grande Aramada de 2019. Comme tout bon jumeau, lesu deux devront donc être terminés en même temps ! », lançait Marie-Claire Dallet-Humm. Selon le DG de SMBTP, qui a obtenu le marché, il pourrait même être bouclé pour fin 2018.

Une partie de la centaine de salariés de la chaîne et de la radio publique était présent pour l’événement, des stars du JT comme Géniale Attoumani aux monteurs, avec une photo figeant l’évolution de la maison, où posaient Moina Saindou, la plus ancienne salariée qui règne sur les info de la matinale, et le petit dernier, DJ Sweety qui met les artistes à l’honneur dans Urban 1ère.

Le bâtiment est cette fois en bonne voie, après avoir été « un feuilleton à épisode, et c’est pas mal pour une chaîne ! », concluait Jacky Tayama, Chef de Centre à Mayotte 1ère depuis 4 ans.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

à voir également en vidéo