Retard de bourses, des étudiants se mobilisent en collectif

Alors que des étudiants constatent des retards de paiement de leur bourse du département, certains s’organisent en collectif. Le Conseil Départemental de son côté affirme faire le nécessaire.

Les statuts leur ont été confirmés par la préfecture lundi matin. Le Collectif des étudiants Mahorais est désormais une entité officielle, qui entend bien porter haut et fort la voix de ses membres. En l’occurence, ce sont des retards de versement des bourses qui motivent cette mobilisation.
« Chaque année, il y a des retards dans le versement des bourses ,explique Alexandre, fondateur et délégué du collectif. Cette année, ça a pris un retard considérable. On nous dit que ça vient de la paierie départementale. Mais quand on appelle le Département, personne n’est au courant. »
La bourse du département (DASU, pour Direction des affaires scolaires et universitaires) est une aide indépendante de celle sur critères sociaux, un complément versé sous conditions notamment administratives. « Ils nous disent qu’il ne faut pas compter dessus car c’est une aide optionnelle, on nous a même dit que le département envisagerait de suspendre cette aide » poursuit le responsable qui évoque « une rumeur ». Pour lui, le calcul est simple. Un étudiant mahorais boursier avec une chambre d’étudiant à 250€ reçoit environ 150€ d’APL. Avec les deux bourses, moins les 100€ de loyer qui restent à payer « il reste 150€ pour vivre, ce n’est pas tenable. »
Daniel par exemple, étudiant en L1 de chimie après une première année en médecine comptait sur cette aide pour l’achat d’un ordinateur et financer son déménagement de Tours à Toulouse. « Je pensais que je pourrais payer avec le bourse DASU, malheureusement j’ai attendu jusque fin décembre pour la recevoir. Pendant les premiers mois j’ai du faire des petits boulots pour pouvoir payer mon loyer, mes factures… et mon ordi. Ces boulots ont empiété sur mes révisions et me voilà à commencer un second semestre en difficulté en raison de mes résultats aux partiels. »

« Des échanges avec la paierie départementale »

« Je regrette fortement ces difficultés, surtout en cette période de grand froid en métropole, assure Ali Combo Debré, en charge de ce volet au conseil départemental. « Nous sommes conscients que ça met en péril leur scolarité » poursuit-il, tout en se disant « très étonné de ces retards, d’autant plus qu’on vient de passer une année assez paisible de ce côté là. Suite aux difficultés de 2015, on a acquis un logiciel qui est le même que pour la paye des agents du Département. »
Averti il y a quelques jours de ces retards de paiement, l’élu explique que « il y a depuis vendredi des échanges avec la paierie départementale, tous les éléments ont été donnés et on a le feu vert pour la validation des paiements ». En somme, toute somme en retard devrait être versée sous 24 heures, et arriver peu après selon le délai propre à chaque banque.
Concernant les informations transmises aux étudiants, Ali Combo Debré assure n’avoir eu « aucun contact avec ce collectif, je les invite à contacter leur représentant à la COBA, la commission. Mais si on révise notre règlement, ce n’est pas pour dire le lendemain qu’on arrête le dispositif » conclut-il, rejetant les rumeurs de suspension l’année prochaine.
En revanche si la bourse du département n’a pas vocation à disparaître, elle sera fortement amendée à la prochaine rentrée.

Y.D.

à voir également en vidéo

horaire des barges

Petite terre (Quai Issoufali)
Chaque 1/2h: 06h00 - 20h00
Chaque heure: 20h00 - 03h00

Grande terre (Gare maritime)
Chaque 1/2h: 06h30 - 20h30
Chaque heure: 20h30 - 03h30
voir toutes les horaires de barges