Le combat d’un couple de métropolitains pour obtenir un visa pour leur fils malgache

Le journal l’Est Républicain relate ce dimanche l’histoire d’un couple de Pont-à-Mousson (Meurthe-et-Moselle, dans l’est de la France), qui mène un combat contre les autorités malgaches et françaises depuis 7 ans. Le couple tente d’obtenir un visa pour son fils Tommy, né à Madagascar et hébergé par ses grands-parents.

Le couple s’est formé en 2010, lorsqu’Aurore-Anita a quitté Madagascar pour passer des vacances chez sa sœur en métropole. Elle rencontre alors Arnaud, un ami de la famille avec lequel elle se marie un an plus tard.
Lui, a un fils, né d’un premier mariage en 2001. Elle aussi a déjà un enfant : Tommy qui a vu le jour à Madagascar en 2002. « Je l’ai reconnu. Son père ne l’avait pas fait », explique Arnaud à nos confrères.

Aujourd’hui âgé de 38 ans, agent de maîtrise chez Saint-Gobain, Arnaud n’a pourtant que son livret de famille pour parler de son fils, parlant de sa famille comme « prise en otage par l’État français ». Depuis 7 ans, il ne parvient à obtenir un visa pour son fils.
Récemment, de nouveaux documents ont été établis par les autorités malgaches qui pourraient peut-être faire bouger l’ambassade de France à Tananarive.

Arnaud souhaiterait que Tommy poursuive sa scolarité en France à la rentrée. Le temps presse, « à sa majorité, il sera bloqué, il n’obtiendra plus de visa », explique Arnaud. Il a lancé une page Facebook « Enfants retenus en otage par l’État français à Madagascar ». On y trouve tous les articles de presse de familles dans son cas. « On n’est pas seuls, au moins 70 familles, dont une se bat depuis 15 ans », affirme-t-il.

à voir également en vidéo

horaire des barges

Petite terre (Quai Issoufali)
Chaque 1/2h: 05h30 - 20h00
Chaque heure: 20h00 - 00h00

Grande terre (Gare maritime)
Chaque 1/2h: 06h00 - 20h30
Chaque heure: 20h30 - 00h30
voir toutes les horaires de barges