Guyane - Face à la crise, le gouvernement promet un milliard d’euros d’engagements

AFP - jody amiet

Après dix jours d’un vaste conflit social, les négociations ont repris ce samedi 1er avril 2017 en Guyane. La délégation ministérielle dépêchée sur place - composée notamment d’Ericka Bareigts - a promis "un milliard d’euros d’engagements".

La délégation guyanaise a apporté plus de 400 pages de propositions aux deux membres du gouvernement, Matthias Fekl, ministre de l’Intérieur, et Ericka Bareigts, ministre de l’Outre-Mer. Cette enveloppe à la hauteur de 1,085 milliards d’euros d’engagaments est destinée à apaiser les tensions et à lutter contre l’insécurité croissante.


"Nous savons que la crise est profonde et touche tout un territoire", a déclaré Matthias Fekl devant une délégation d’une cinquantaine de personnes, reçue à la préfecture de région à Cayenne. Il y a un "besoin de réponses immédiates, mais aussi d’un travail au long cours", a-t-il poursuivi en précisant que les engagements touchaient la sécurité, la justice, l’éducation, la santé, la construction de logements... Le total a été chiffré à 1,085 milliard d’euros par Ericka Bareigts.

Ce jeudi, Ericka Bareigts avait en partie désamorcé la tension régnant parmi les manifestants, réclamant davantage de considération. "Au bout de tant d’années, c’est à moi que revient l’honneur de dire, au-delà de ma petite personne, au-delà des fonctions, toutes mes excuses au peuple guyanais", a t-elle lancé au mégaphone depuis le perron de la préfecture de la Guyane, en référence à des années de sous-investissement de Paris dans ce territoire français d’Amérique du Sud. En contrebas, les centaines de personnes qui avaient manifesté leur méfiance à son encontre ont applaudi et poussé des cris de joie.

Ce mardi, la Guyane a connu "la plus grosse manifestation de son histoire", de l’aveu même de la préfecture, avec près de 15.000 marcheurs sur une population de 250.000 habitants. Les 37 syndicats membres de l’Union des travailleurs guyanais (UTG) avaient voté samedi à la quasi-unanimité la grève générale illimitée qui a commencé lundi.

www.ipreunion.com avec AFP

mots clés de l'article : conflit , manifestations , Guyane , crise , outre-mer , département , Ericka Bareigts , actus reunion , 500 frères

à voir également en vidéo

horaire des barges

Petite terre (Quai Issoufali)
Chaque 1/2h: 06h00 - 20h00
Chaque heure: 20h00 - 03h00

Grande terre (Gare maritime)
Chaque 1/2h: 06h30 - 20h30
Chaque heure: 20h30 - 03h30
voir toutes les horaires de barges