Pas de fonds levés pour les Assises

La réunion de lancement officiel des Assises de l’Outre-mer a eu lieu ce jeudi à la préfecture. L’occasion d’associer les élus, avant le reste de la population.

C’est la première d’une longue série. La réunion de ce jeudi entre le préfet et les élus locaux lance officiellement les réflexions liées aux Assises de l’Outre Mer. Il était surtout question « de méthode et de calendrier » avant d’entrer dans le vif du sujet. Il y a aussi eu « un dialogue de fond, il a été question de pression migratoire, mais aussi de code du travail, d’investissements publics » résume le préfet Frédéric Veau.
Désormais, de telles réunions auront lieu tous les mois. Elles seront l’occasion de confronter les réflexions menées au quotidien dans des ateliers associant » Des chefs d’entreprise, des élus, des responsables locaux et d’associations ». Si ces comités ne seront pas ouverts au public, toute personne en charge d’une responsabilité locale, associative par exemple, peut s’inscrire en ligne pour y être force de proposition.
Les réflexions porteront en priorité sur sept thématiques, dont l’aménagement du territoire, les questions sanitaires et sociales, l’immigration et la sécurité ou encore la coopération régionale. « Si de nouveaux thèmes émergent, on les prendra en compte » précise le préfet . Chaque séance de réflexion en atelier sera ensuite synthétisée lors des réunions mensuelles. Les premiers ateliers doivent se réunir à partir de fin octobre. Officiellement les Assises en sont encore à la « phase de hiérarchisation des priorités ».

Avec quel argent ?
« Les assises vont déboucher sur un Livre Bleu sur l’Outre Mer en mai 2018 » poursuit le préfet. Une série de projets sera alors retenue, des « projets concrets et réalistes à mettre en œuvre ».

Reste la question essentielle du financement ce des fameux projets. « Nous avons des marges de manœuvre de financement pour une mise en œuvre le plus vite possible » explique Frédéric Veau. Interrogé dans le détail sur ces moyens, il précise « on a tout ce qui est déjà disponible, au delà, le financement fera partie des éléments pris en compte dans le livre bleu. Aujourd’hui, il n’y a pas de fonds spécifique » poursuit-il, ajoutant que tout cela se décidera « après sept mois de processus ».

En attendant, chaque citoyen peut partager ses préoccupations et propositions sur le site dédié aux Assises de l’Outre Mer.

Y.D.

à voir également en vidéo

horaire des barges

Petite terre (Quai Issoufali)
Chaque 1/2h: 05h30 - 20h00
Chaque heure: 20h00 - 03h00

Grande terre (Gare maritime)
Chaque 1/2h: 06h00 - 20h30
Chaque heure: 20h30 - 03h30
voir toutes les horaires de barges