Un crocodile préhistorique baptisé "Lemmy" en hommage au leader de Motörhead

© GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives - Frazer Harrison

Lemmy Kilmister, leader du groupe britannique de heavy metal Motörhead, a désormais son fossile : un groupe de scientifiques fans du musicien disparu en 2015 a officiellement donné son nom à un redoutable crocodile primitif préhistorique.

A l’occasion d’une nouvelle description scientifique d’un fossile marin, des chercheurs du Natural History Museum (NHM) de Londres ont décidé de le baptiser "Lemmysuchus" - ce qui signifie le "crocodile de Lemmy", en hommage au chanteur et bassiste, a annoncé mercredi le musée dans un communiqué.

Le fossile a été trouvé au début du XXe siècle près de Peterborough en Angleterre. Il a été réétudié récemment par une équipe de chercheurs. Une doctorante en paléontologie, Michela Johnson, a découvert qu’il n’avait pas été correctement classifié.

Lemmysuchus, qui vivait sous le Jurassique (-200 millions à -145 millions d’années), mesurait environ 5,8 mètres de long, et son crâne plus d’un mètre. "C’était l’un des plus grands prédateurs côtiers de l’époque", selon le musée.

Ses dents larges étaient parfaites pour broyer les proies comme les tortues.

Lorna Steel, conservatrice au musée londonien et fan de Lemmy, a suggéré que le fossile prenne le nom du rocker au look inimitable (favoris, longues moustaches, tête couverte d’un chapeau noir).

"Bien que Lemmy soit mort à la fin 2015, nous aimons à penser qu’il aurait trinqué à Lemmysuchus, une des plus méchantes créatures marines qui aient jamais habité la Terre", explique-t-elle. "En tant que fan de longue date de Motörhead, je suis ravie d’avoir la possibilité d’immortaliser cette star du rock de cette façon".

Fêtard invétéré, Ian "Lemmy" Kilmister est mort fin décembre 2015 d’un cancer à l’âge de 70 ans.

Il était considéré comme l’un des pionniers du heavy metal mais lui préférait qualifier Motörhead, formé en 1975, de groupe de rock’n roll.

à voir également en vidéo