Dans un mois, la 4e édition des 10 kilomètres de Mamoudzou

Le 21 mai prochain, l’unique course sur route mahoraise fera son retour sur un parcours modifié. Les inscriptions sont déjà ouvertes pour un événement d’athlétisme qui pourrait être le dernier de l’année à Mayotte. L’organisation du Mahoraid, prévu fin août, semble en effet en difficulté.

C’est la prochaine course au calendrier de l’athlétisme à Mayotte. Dans exactement un mois, les 10 kilomètres de Mamoudzou seront de retour pour la 4e année consécutive. Mais l’édition 2017 ne ressemblera pas tout à fait à l’épreuve des années précédentes. « L’expérience a montré qu’il était difficile de sécuriser des points sensibles comme le rond-point du baobab. Nous avons donc décidé de modifier le parcours », explique Sébastien Synave, l’organisateur de l’épreuve avec le RCM.

Les coureurs des 10 km 2017 s’élanceront du rond-point de la Zone Nel pour partir vers les ronds-points Méga (Tati !), El-Farouk et Commandant Passot jusqu’à la Pointe Mahabou. Ils feront alors demi-tour pour revenir à Kawéni. Ils devront effectuer deux boucles avant de passer la ligne d’arrivée installée cette année sur la place de l’ancien marché, en plein cœur de Mamoudzou.

« Le parcours a été mesuré avec trois méthodes différentes pour garantir qu’il fait exactement 10 kilomètres », précise Sébastien Synave. « Il sera relativement plat, davantage que lors des 3 précédentes éditions. Logiquement, ça devrait courir un peu plus vite ».

Un tarif progressif pour les inscriptions

Pas de changement en revanche du côté du chronométrage officiel. Les dossards seront équipés d’une puce électronique pour garantir le temps de course exact de chaque participant. « Il y aura tout de même une petite nouveauté : les coureurs devront passer à trois reprises sur un tapis qui bipera la puce du dossard. Ce tapis fera office de pointage électronique pour déjouer une éventuelle tentation de triche ».

Du côté des coureurs, le plateau international devrait être moins fourni que les années précédentes. Faute de budget, la course n’accueillera pas de coureurs kenyans mais des Malgaches et des Réunionnais seront bien présents.
« Les inscriptions sont ouvertes via le site SportPro, avec un tarif progressif », indique Sébastien Synave. Pour participer, il faut s’acquitter de 15 euros pour une inscription avant le 10 mai. Le tarif passe ensuite à 20 euros entre le 11 et le 18 mai. « Les inscriptions seront fermées trois jours avant la course pour permettre à SportPro de préparer les dossards ».

La sécurité de l’épreuve sera assurée par la police municipale et une société privée. Une entreprise du BTP devrait également prendre part à la logistique en fournissant des plots qui sépareront la chaussée en deux pour installer clairement les deux sens de la boucle entre Kawéni et le centre de Mamoudzou.

Le Mahoraid en question

Les 10 kilomètres de Mamoudzou restent la seule course sur route de Mayotte et l’épreuve pourrait même être le dernier événement athlétisme de l’année. Le prochain rendez-vous du calendrier devait être le traditionnel Mahoraid, programmé le 26 août. Mais la société privée réunionnaise qui gère l’épreuve n’a pas à ce jour la certitude de pouvoir l’organiser, faute de budget suffisant. A quatre mois de ce grand rendez-vous du trail mahorais, impossible de savoir si les structures sportives du département pourront prendre le relai pour maintenir l’événement.

En attendant de savoir ce qu’il va advenir du Mahoraid, les inscriptions pour les 10 kilomètres se poursuivent. A un mois de la course, une cinquantaine de participants se sont déjà faits connaître. C’est davantage que les années précédentes à la même période, de quoi laisser entrevoir un nouveau succès pour la course à pied désormais incontournable à Mayotte.

RR
www.lejournaldemayotte.com

mots clés de l'article : sport , Mayotte , Athlétisme , orange , Une , course à pied , Mamoudzou , RCM , 10km

à voir également en vidéo