Mayotte par Le Journal de Mayotte , samedi 4 avril 2020 à 13:33

Chirongui a relevé le défi de la distribution des collations scolaires

image description
image description

La préfecture ayant annulé son opération de distribution de “sachet collégiens”  ce jeudi soir à 19h, en sollicitant les communes pour la répartition des colis, Chirongui s’est retrouvée devant une quantité de collations 20 fois plus importante à livrer, « de 200 colis à distribuer initialement, la livraison s’est portée à 4.100 colis pour Chirongui », rapporte la maire Hanima Ibrahima Jouwaou.

A 7h30, le camion de Panima était prêt à décharger ses nombreux cartons sur le parking du Pôle culturel Abaine Madi Dzoudzou contenant : des sandwichs, des yaourts, des pommes, des madeleines et des coupelles d’eau, « qu’il a fallu dans un premier temps reconditionner dans des sachets individuels pour faciliter la distribution dans les villages ». Ce que les agents ou les bénévoles associatifs de différents villages ont fait, « équipés de masques chirurgicaux fournis par Panima et de gants donnés par la police municipale. »

La ville a adopté avec succès une stratégie de distribution en porte à porte, auprès des familles les plus en difficulté pour leur apporter les colis alimentaires. Le transport à la demande du CCAS « Gari la coco » a également été mobilisé et des agents du CCAS sont allés à la rencontre de leurs bénéficiaires (personnes âgées et isolées, familles suivies par le programme de réussite éducative, bénéficiaires de l’aide à domicile…) dans chaque village. En début d’après-midi, l’ensemble des 4100 colis avait pu être distribués.

Le dispositif des bons alimentaires se concrétise

Le DLEM en appui (Photo FASZOI)

La ville de Chirongui remercie les association Mila Istawi, Makoulatsa / RCS, Mawa d’Or, AS Neige, Mramadoudou Sporting Club, le Conseil citoyen de Chirongui, la Rose, Website et Association Mangrove Environnement, les agents municipaux et du CCAS qui se sont impliqués, la police intercommunale de la Communauté de Communes du Sud et les militaires de la légion étrangère qui ont appuyé et sécurisé ces distributions.

Si Hanima Ibrahima Jouwaou remercie l’Etat pour cette aide alimentaire, elle indique que « les conditions logistiques, de sécurité et de protection des agents et bénévoles de ce jour n’étaient pas optimales. De plus, le contenu des denrées livrées (produits frais et périssables) ne constitue pas une réponse pertinente et adaptée. L’action a été menée et assumée pour répondre à des besoins vitaux urgents de la population et pour ne pas que ces denrées alimentaires soient jetées. »

La maire rappelle que le système de bons alimentaires lui semble plus judicieux, géré par le CCAS, « qui permettront aux familles d’acheter dans les commerces de la commune, des denrées alimentaires qu’elles pourront stocker plusieurs jours. Les modalités d’accès à ces bons seront précisées prochainement ».

L’article Chirongui a relevé le défi de la distribution des collations scolaires est apparu en premier sur Le Journal De Mayotte.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser