Mayotte mercredi 15 avril 2020

Confinement et diététique peuvent faire bon ménage

image description

La sédentarité induite par le confinement doit alerter sur une hygiène de vie à maintenir. A l’heure où certains manquent de nourriture à Mayotte, d’autres doivent faire attention, surpoids et diabète guettent. Trois diététiciens veillent et conseillent sur les bons réflexes et les commandes de produits locaux.

« Dans un contexte épidémique et de confinement il est plus que jamais essentiel de prendre soin de notre alimentation », alertent Stéphanie Durette, Halima Abdou Madi et Karine Saignie, trois diététiciennes de l’île. Dans leur visées, des « vendeurs de rêve » sur internet, « il n’existe pas d’aliments ni de boissons « miracle » qui permettent de se protéger de telle ou telle maladie, de maigrir, de grossir… ! C’est l’association des aliments que nous mangerons et la consommation régulière d’eau qui nous permettra d’être en bonne santé et de combattre nos agresseurs (virus, bactéries, parasites). »

Une bonne recette de mataba local par Kagna Maore

Elles appellent à suivre une seule directive, « Manger pour vivre et non vivre pour manger ! » Avec de multiples conseils :

• Manger nous donne la force de vivre, de grandir (de la naissance à 20 ans), nous réparer, bouger, travailler, faire nos activités et bien sûr du plaisir !
• D’une famille à l’autre, nous sommes différents, physiologiquement, socialement, culturellement.
• Profitons-en pour manger local et favoriser les circuits courts. Nos agriculteurs s’organisent pour nous fournir en produits frais (livraisons ou retrait sur place) (1)
• Ce confinement est l’occasion de construire ensemble des menus adaptés communs à toute la famille. C’est le moment d’essayer de nouvelles recettes et pas que des desserts. (2)
• Gardons un rythme, répartissons notre alimentation (matin, milieu de journée, soir), mangeons lentement (mastiquons, savourons, dégustons).
• Si nous avons une petite envie de grignotage sucré l’après-midi, c’est toujours mieux de l’accompagner d’un petit verre de lait ou d’un thé à la cannelle sans ajouter de sucre.
• Puisque nous bougeons moins, diminuons la quantité de ce que nous mangeons.
• Diminuons aussi la fréquence de consommation des boissons et produits sucrés. Même si c’est du jus maison.
• Si nous le pouvons, cultivons : sur notre balcon, terrasse, toit, cour
• Cuisinons, faisons la vaisselle, le ménage. C’est le moment d’initier les enfants aux tâches ménagères. Faisons participer nos enfants à la cuisine.
• Maintenons-nous en forme à la maison grâce aux nombreuses vidéos ou live sur l’activité physique que nous pouvons trouver sur les réseaux sociaux.(3)
• Jouons au domino à la maison, corde à sauter, « ou teza » (jeux avec des petits cailloux) pour les enfants
• Respectons les « gestes barrière »

Ces actions nous permettrons de mieux vivre le confinement car nous améliorerons :
• la gestion de notre stress
• la qualité de notre sommeil,
• notre réponse immunitaire
• la gestion de notre poids

A méditer : Le chemin du juste milieu, « Mangez et buvez, évitez les excès… »*
*Extrait de la Sourate Al Aaraf, verset 31

« Bon confinement en bonne santé  », concluent-elles !

(1)(2)(3) Pour plus d’informations adaptées à Mayotte nous pouvons consulter  sur internet les sites de commande de produits frais :
• Achat de produits locaux :
https://www.facebook.com/Msada-ya-drima-101329738208063/?epa=SEARCH_BOX
https://www.facebook.com/KagnaMaore/

• « Maescha Mema » https://www.facebook.com/maeshamema/
Livret Recettes « Coco,bacoco, rissou dya trini léo ? » https://www.reseaux-sante-mayotte.fr/rediab/document/coco-bacoco-rissou-diya-trini-leo

• Les pages FB : https://www.facebook.com/MamoudzouOfficiel/ et https://www.facebook.com/UFOLEP976/ proposent des créneaux d’activités physiques à faire seule ou en famille.

L’article Confinement et diététique peuvent faire bon ménage est apparu en premier sur Le Journal De Mayotte.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser