Mayotte mercredi 18 mars 2020

Confinement : les croyants interdits de lieux de culte

image description

L’arrêté du gouvernement interdisait déjà tout rassemblement de plus de 100 personnes, la déclaration du président de la République va plus loin en contraignant la population à rester chez elle, en dehors des déplacements pour se rendre sur son lieu de travail, ou pour faire ses courses alimentaires ou pour se soigner.

Pas question de prières donc, que ce soit dans les temples, les mosquées ou les églises. On sent le Grand Cadi Hamada Saanda Mahamoudou dubitatif : « Nous avons donné les consignes pour que chacun prie chez soi, mais pour la prière du vendredi, ça va être difficile. Je vais refaire un tour d’information à ce sujet. » Devant la mosquée de Majicavo Koropa qui est ouverte, des fidèles sont assis, groupés, tous les messages ne sont pas encore passés.

L’église Notre Dame de Fatima à Mamoudzou est fermée

Du côté des chrétiens, c’est plus tranché, l’église est fermée, comme nous l’explique le père Bienvenu Kasongo en charge de la paroisse : « Chacun reste chez soi et prie en suivant les chaines KTO ou le Jour du Seigneur. Seuls sont autorisés les célébrations pour les enterrements ». L’équivalent de la prière du vendredi pour les musulmans, c’est la messe du dimanche, « c’est difficile, car nous sommes en période de Carême, avant Pâques, mais c’est pour le bien de tous. C’est aussi une manière de vivre le Carême. La maison est aussi considérée comme une église domestique ».

A.P-L.

L’article Confinement : les croyants interdits de lieux de culte est apparu en premier sur Le Journal De Mayotte.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser