Mayotte par Le Journal de Mayotte , vendredi 14 janvier 2022 à 09:42

Evolution du pass sanitaire à partir de ce samedi, pensez à la dose de rappel !

image description
image description

La préfecture de Mayotte rappelle que l’objectif est de recevoir une dose de rappel le plus rapidement possible afin d’être mieux protégé, notamment face au variant Omicron plus contagieux, « une vaccination complète permet en effet de mieux se prémunir contre le risque de formes graves et d’hospitalisations ».

Faute de dose de rappel, ce serait environ 600.000 français qui pourraient perdre leur pass sanitaire ce 15 janvier, selon le ministre de la Santé. A Mayotte, « moins de 15.000 personnes ont reçu leur dose de rappel à Mayotte », indique la préfecture. Soit 5% de la population. Et alors que selon les chiffres de Santé Publique France, le 11 janvier 2022, 131.000 personnes avaient reçu deux doses, donc possédaient un schéma vaccinal complet avant le 15 janvier 2022. (Consulter le Point épidémiologique SPF au 11 janvier )

Qui est éligible à la dose de rappel ? Les personnes ayant un schéma vaccinal complet de deux doses, ou d’une dose après avoir été contaminée, depuis au moins 3 mois depuis la dernière injection, ou infection. Ceux qui possèdent l’application « Tous anti-covid », auront reçu une alerte sur fond jaune. Les personnes ayant reçu une ou deux doses de vaccin, et ont été ensuite contaminées, peuvent toujours bénéficier du passe sanitaire.

Olivier Brahic, ARS, et le préfet Thierry Suquet au centre de vaccination de M’gombani en décembre 2021

Désactivation du pass pendant une semaine

Attention aux délais ! Le QR Code devenant valide 7 jours après l’injection, les personnes qui ont dépassé le délai de 7 mois après leur dernière injection, ou leur infection, vont donc voir leur pass sanitaire désactivé une semaine, à partir de leur date de vaccination.

Il devrait donc y avoir affluence dans les centres de vaccination ce week-end. La préfecture rappelle que « grâce à la mobilisation de l’Agence Régionale de Santé de Mayotte, des professionnels de santé libéraux du territoire, du Centre Hospitaliser de Mayotte, des collectivités locales, du SDIS et du milieu associatif, de nombreux centres de vaccination sont disponibles sur l’île. » (voir carte ci-contre)

La préfecture et l’ARS de Mayotte renouvellent un message d’invitation à la vaccination sans attendre et alertent les personnes en attente de vaccination et de rappel sur les risques à retarder l’injection, « une affluence plus forte va se faire sentir très rapidement avec un risque de saturation du dispositif de vaccination. »

Dès le 15 février prochain, le délai maximum pour effectuer sa dose de rappel sera raccourci. Il passera de sept mois à quatre mois après la dernière injection ou infection. Faute de quoi le passe sanitaire sera désactivé.

A.P-L.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser