Mayotte par Le Journal de Mayotte , jeudi 8 avril 2021 à 10:00

Il vend du poisson fumé sur Facebook et se fait griller par la justice

image description
image description

Vendre sa pêche quand on n'est pas un artisan pêcheur, c'est du travail dissimulé. Fumer soi-même le poisson pour le vendre 35€ le kilo hors de tout cadre ou contrôle sanitaire et via des annonces sur Facebook, c'est l'assurance de finir au tribunal. Avec 4 mois de prison ferme, la note du poisson fumé est plutôt salée.

L’article Il vend du poisson fumé sur Facebook et se fait griller par la justice est apparu en premier sur Le Journal De Mayotte.

mots clés de l'article : justice , Economie , pêche , orange , Une , Travail Dissimulé , Mayoltte

Ces articles pourraient aussi vous intéresser