Mayotte mardi 11 février 2020

“Journée île morte dans l’éducation ” contre les retraites ce mardi 11 février

image description

Comme nous l’avions indiqué, les enseignants sont les plus grands perdants de la réforme par points, qui ne prendra plus en compte les meilleures années travaillées. Parmi le moins bien payés des pays européens, les professeurs réclament une revalorisation. Le ministre Blanquer a annoncé une enveloppe de 500 millions d’euros, répartis entre jeunes enseignants et anciens, selon des critères qui sont peu à peu dévoilés. Une “escroquerie” pour les enseignants, “cette obole du pouvoir ne compensera pas les pertes engendrées par la retraite à points (1/3 de la retraite), vous aurez à travailler plus et jusqu’à un âge avancé (65, 66 voire 67 ans pour les plus jeunes)”

L’introduction de la cotisation sur l’indexation a mis le feu aux poudres il y a deux semaines. D’un côté, le pouvoir d’achat va s’en ressentir, de l’autre, elle verra sa retraire revalorisée. Là encore, les enseignants ont fait leurs comptes, “l’introduction de l’indexation dans l’assiette de cotisation ne compensera pas la baisse annoncée des retraites pour les enseignants et les catégories à faible prime”, indique l’intersyndicale FSU, CGT Educ’action, Solidaires, Sud Education, FO.

A Mayotte, la demande porte sur l’alignement des faibles retraites sur celles du reste de la France.

Le rassemblement est à 9h au rectorat, “nous comptons sur le soutien du plus  grand nombre.”

JDM Communiquez avec le JDM Envoyer Get notified when we reply or contact us from Facebook Messenger or Whatsapp. Email L'email n'est pas valide Vous serez informé ici et par courrier électronique.

L’article “Journée île morte dans l’éducation ” contre les retraites ce mardi 11 février est apparu en premier sur Le Journal De Mayotte.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser