La préfecture évoque l’aérien et le dynamisme des interco lors de l’inauguration du Salon du tourisme

L’appropriation de la compétence tourisme par les Communautés de communes, c’est une des vertus de la loi NOTRe, Nouvelle Organisation Territoriale de la République. Nous n’avons pas toujours été de fervents défenseurs de la décentralisation lorsqu’elle arrive sur un terrain miné par le manque de compétences mais là, elle arrive sur un sol fertile. En décentralisant la compétence tourisme du Département vers les communautés de communes et communautés d’agglomérations, le législateur l’a voulu au plus prés des acteurs de terrain.

Et à Mayotte, les interco se sont saisies de la chose, d’autant plus avec bonheur que rien ou quasiment rien n’était en place, hormis par des acteurs privés. Une évolution soulignée par Arnaud Benoit, Adjoint du SGAR de la préfecture de Mayotte, lors de son discours d’inauguration du Salon du Tourisme, devant un parterre fourni : « Une ligne budgétaire du contrat de convergence porte sur les aménagements touristiques, que vont pouvoir consommer plusieurs communes qui ont des projets d’aménagements d’aires de jeux, ou de plages. Je pense à Tahiti Plage, au Boulevard des Crabes en Petite Terre, ainsi qu’à l’aménagement de sentiers touristiques. »

Possible desserte par des compagnies de la zone

La présidente Fatimati Razafinatoandro a lancé le Salon, qui a connu vendredi une forte affluence

Les besoins sont grands, vu que les hôtels promis ne voient toujours pas le jour. On parle de la structure annoncée en front de mer de Mamoudzou comme de l’hôtel prévu au sein de l’enceinte aéroportuaire. La rénovation de N’Gouja serait en cours. Ils pourraient débuter en 2020.

Autre point fort de son discours, l’aérien. « L’Etat est conscient que la desserte de Mayotte n’est pas évidente et se penche sur son amélioration. » Des propos qui n’annoncent pas véritablement de création de nouvelles compagnies, mais qui pourraient traduire une arrivée de compagnies régionales desservant les pays africains bordant le canal du Mozambique.

Les secousses volcaniques et sociales de 2018 ont terni l’activité touristique, qui pourraient donc reprendre des couleurs grâce aux offices de tourisme, notamment de la 3CO, qui organise un grand week-end de découverte par le sport le 21 septembre, ou l’office de tourisme du Sud. Quant au schéma directeur du tourisme, révisé il y a quelques semaines, il ne demande qu’à être activement décliné.

Anne Perzo-Lafond

JDM Communiquez avec le JDM Envoyer Get notified when we reply or contact us from Facebook Messenger or Whatsapp. Email L'email n'est pas valide Vous serez informé ici et par courrier électronique.

L’article La préfecture évoque l’aérien et le dynamisme des interco lors de l’inauguration du Salon du tourisme est apparu en premier sur Le Journal De Mayotte.