La télé-expertise, une solution au manque de médecins spécialistes à Mayotte

Il ne sera bientôt plus nécessaire de se faire évasaner pour voir un spécialiste à La Réunion ou en métropole. Du moins pour certains cas. C’est le but premier de l’association Ensemble pour votre Santé, créée par le docteur Martine Eutrope il y a près d’un an. L’association a répondu à un appel à projet de l’ARS, qui a financé l’achat de 4 boîtiers-valise de télé-expertise mobile. Le principe est simple. Dans la valise de 12kg, utilisable au cabinet comme à domicile grâce à une clé 3G, se trouvent les instruments de base de la médecine : un stéthoscope, un échographe, un dermatoscope, un électroencéphalogramme et un autoscope, pour les examens de l’oreille. Le tout connecté à Internet permet à un spécialiste de “consulter” à distance et en haute résolution et de fournir au généraliste qui manipule la machine depuis Mayotte un avis d’expert. L’appareil permet même l’ajout d’un rétinoscope pour les consultations ophtalmologiques.

Mais attention, la télé-expertise, ce n’est pas de la téléconsultation, elle ne remplace pas le médecin généraliste, au contraire. Ce dernier devra de toutes façon prescrire la consultation auprès du spécialiste, et manipuler la machine en lien avec le spécialiste contacté. Inconvénient pour le patient sans mutuelle : cela peut multiplier les consultations à payer. La machine doit permettre “d’éviter de déplacer les gens, de faire des économies d’ambulance et de désengorger l’hôpital” explique le Dr Eutrope à l’origine du projet.

Martine Eutrope, président de l’association qui porte le projet

Le besoin le plus évident concerne les consultations en dermatologie, notamment pour les brûlés mais aussi les plaies infectées, qui rendent difficile de déplacer le patient. Quatre versions mobiles ont été achetées et la première est opérationnelle depuis jeudi.

En plus des quatre valises, deux versions fixes ont aussi été achetées, l’une équipera le centre médical Onakia, au rond-point SFR, et l’autre sera installée au centre pénitentiaire de Majicavo. L’enjeu de cette dernière est de limiter les extractions de détenus pour raison médicale, et ainsi de libérer les escortes pour d’autres missions, tout en limitant le risque d’évasion. Un infirmier ou un aide-soignant formé à la machine peut la manipuler en lien avec le médecin distant.

Pour le Dr Assef Zabi, installé aux Hauts Vallons, cet outil sera “d’une grande aide, surtout à Mayotte où il n’y a pas beaucoup de spécialistes. On gagne beaucoup de temps” commente-t-il après avoir essayé l’engin. “Ca va considérablement réduire le temps d’attente pour les patients” poursuit le praticien.

Pour la première consultation à distance, le Dr Zabi filme un grain de beauté. En métropole, une dermatologue rassure, il est totalement bénin.

Les machines, gérées par l’association présidée par le Dr Eutrope sont financées “à 100% par l’ARS” explique le médecin. Chacune coûte environ 15 000€.

Toutefois pour éviter toute suspicion de conflit d’intérêt, celle qui gère aussi la maison médicale “Jardin Créole” à Mamoudzou a acheté une valise sur ses fonds propres, indépendamment de son association.

Y.D.

JDM Communiquez avec le JDM Envoyer Get notified when we reply or contact us from Facebook Messenger or Whatsapp. Email L'email n'est pas valide Vous serez informé ici et par courrier électronique.

L’article La télé-expertise, une solution au manque de médecins spécialistes à Mayotte est apparu en premier sur Le Journal De Mayotte.

mots clés de l'article : Mayotte , société , santé , médecine , orange , Une , spécialiste