“Maore a dit” : l’environnement par et pour Mayotte

Un conte original de l’écrivain Nassur Attoumani raconte notamment l’arrivée du progrès technique, commercial, économique et social et les conséquences pour Mayotte. Il raconte aussi au travers de séquences thématiques (correspondant aux grands enjeux environnementaux identifiés pour Mayotte), la prise de conscience par l’intervention de personnages emblématiques (réels ou imaginaires) de la nécessité de changer de comportement envers tous « les peuples » de Mayotte.

« ‘Maoré a dit : Respecte-moi, respecte-toi !’, c’est l’urgence de protéger une biodiversité rare et unique des comportements humains inadaptés.

Les acteurs environnementaux de l’archipel se sont retrouvés pour élaborer une stratégie de communication environnementale optimisée à Mayotte et pour Mayotte, “une stratégie globale et fédératrice, afin d’augmenter l’impact des actions existantes et rendre la population actrice de la protection de son environnement.”

Pollution et déforestation

La protection des rivières, un vaste chantier

Mayotte abrite une biodiversité rare et unique au monde malheureusement aujourd’hui menacée. En cause, le résultat de comportements humains inadaptés, non respectueux des milieux environnants : déforestation, pollution des eaux douces, pratiques agricoles, braconnage, augmentation de la production de déchets.

Un changement de comportement de l’homme envers la nature devient urgent pour Mayotte. De nombreux acteurs ont pris conscience de cette urgence environnementale et se mobilisent pour y remédier.

En adoptant une démarche collective fédératrice, une « stratégie de communication environnementale optimisée à Mayotte et pour Mayotte », une stratégie commune et globale afin d’augmenter l’impact des actions est née : «Maoré a dit» !

Depuis le premier atelier organisé en 2017 par l’Agence Française de Développement, sur la base de la stratégie de communication animée par Mayotte Nature Environnement, des opérateurs maorés se sont retrouvés afin d’accroître l’efficacité de cette initiative et de solidifier plus encore les liens entre les acteurs en présence : la Direction de l’Environnement de l’Aménagement et du Logement, le Conseil Départemental, le Parc Naturel Marin de Mayotte, Mayotte Nature Environnement, la Fédération Mahoraise des Associations Environnementales, Les Naturalistes de Mayotte, Mayotte Île Propre, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie, l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature, la Chambre de Commerce et d’Industrie, le Vice-Rectorat et le Sénat.

La stratégie de communication élaborée en concertation avec ces acteurs devient ainsi une feuille de route commune et constitue un document de référence pour solliciter des fonds supplémentaires de la part de bailleurs autres que l’AFD et assurer le financement de l’ensemble des actions et des supports proposés dans cette stratégie.
Compte tenu des enjeux à Mayotte, il est crucial que cette stratégie s’inscrive dans la durée. Dans cette perspective de vision à moyen terme, des fondamentaux ont été définis et permettront de bâtir des plans de communication annuels cohérents.

Individuel et collectif

Des brûlis dévastateurs

Il s’agit donc de :
1. Faire comprendre les bénéfices et les intérêts individuels ET collectifs à protéger l’environnement de Mayotte;
2. Faire en sorte que la population mahoraise dans son ensemble, et les différentes audiences cibles identifiées, soient fières de contribuer à la protection de leur patrimoine naturel et de leur environnement;
3. Mobiliser concrètement la population mahoraise pour que le plus grand nombre agisse individuellement mais aussi collectivement pour la protection de l’environnement de Mayotte.

« Maoré a dit » a pour but de valoriser l’existant et de soutenir toutes les démarches environnementales sur le territoire. Dans ce sens, « Maoré a dit » est au service de toute structure, Mairies, écoles, associations… et peut mettre à disposition ses outils de communication. Les goodies de la campagne pourront être offert lors de jeux, notamment auprès des scolaires.

Enfin, deux campagnes viendront chaque année sensibiliser les publics sur des thématiques particulières, la première dès le 16 juin prochain.

 

 

L’article “Maore a dit”: l’environnement par et pour Mayotte est apparu en premier sur Le Journal De Mayotte.