“Mon Pouleti” au marché paysan de Coconi ce samedi

Le poulet local Couhou ya trou (« Notre poulet » en shimahorais, ndrl), est le slogan des Eleveurs de Volailles de Mayotte, réunis pour constituer la filière d’élevage de poulet de chair sur l’île. Cette filière, en construction depuis plusieurs années, est l’aboutissement de l’engagement et de l’implication de onze éleveurs mahorais, accompagnés par plusieurs partenaires dont l’Office de développement de l’économie agricole d’outre-mer (ODEADOM).

Il ne s’agit pas là de la première tentative de structuration des élevages de poulet de chair à Mayotte. Cette nouvelle filière entend professionnaliser le secteur afin de proposer une offre aboutie au consommateur et amener chaque éleveur à pouvoir subvenir à ses besoins.

“Lorsque l’idée de la filière a germé, les Eleveurs de Volailles de Mayotte ont centré leur réflexion sur une manière innovante d’aborder leur activité : garantir le bien-être de l’animal, privilégier des méthodes de production respectueuses de l’environnement et encourager la viabilité économique de ces petites exploitations dont la superficie atteint au maximum 300 m²”, assurent-ils.

La volonté première de la filière est d’offrir une alternative aux consommateurs de volaille à Mayotte, par le biais d’une gamme de produits frais et locaux, n’ayant pas parcouru des milliers de kilomètres avant de se retrouver en magasin. Les onze éleveurs privilégient la qualité à la quantité. En effet, ils développent des élevages à dimension familiale pour proposer une volaille saine, de qualité et d’origine bien identifiée.
Leur organisation, structurée et performante, leur permet aujourd’hui d’alimenter un réseau de distribution s’étendant à l’échelle du territoire : nord, sud, centre/ouest, grand Mamoudzou et Petite-Terre.

Le cahier des charges de la filière encourage le développement d’exploitations agricoles viables. Dans cette perspective, les onze éleveurs sont accompagnés par des partenaires spécialistes du milieu avicole, ingénieurs et vétérinaires, à même de les conseiller dans leur développement : contrôle qualité et modernisation de leurs exploitations par exemple. L’objectif est d’offrir, par le biais de cette filière, de bonnes conditions pour s’installer durablement et favoriser le développement économique des zones rurales de Mayotte.

Où trouver le poulet local ? Le poulet élevé par les onze membres de la filière des Eleveurs de Volaille de Mayotte est commercialisé sous la marque Mon Pouleti, qui avait été dévoilée il y a quelques mois, et distribué dans le réseau BDM et Sodifram, ainsi qu’à Kagna Maoré et au Banga des Délices au lycée agricole de Coconi.

“Venez retrouver les produits de la filière et rencontrer les éleveurs prêts à répondre à toutes vos questions ce samedi 1er décembre au marché de Coconi.”

L’article “Mon Pouleti” au marché paysan de Coconi ce samedi est apparu en premier sur Le journal de Mayotte.

mots clés de l'article : Economie , orange , Fil info

à voir également en vidéo

horaire des barges

Petite terre (Quai Issoufali)
Chaque 1/2h: 05h30 - 20h00
Chaque heure: 20h00 - 00h00

Grande terre (Gare maritime)
Chaque 1/2h: 06h00 - 20h30
Chaque heure: 20h30 - 00h30
voir toutes les horaires de barges