Ouverture à l’export ou technopôle : une étude pour coller à la réalité

Avec la Chambre de Commerce et d’Industrie, l’AFD s’interroge sur les capacités d’internationalisation des entreprises mahoraises en raison de l’étroitesse du territoire : « Plus jeune département français, Mayotte se caractérise de par la taille réduite de son territoire, son éloignement de la Métropole et son intégration limitée dans l’économie régionale comme une Petite Economie Insulaire (PEI). Ainsi, malgré son statut de Département, permettant à Mayotte d’évoluer dans un environnement économique et social protecteur, il en ressort que le processus d’internationalisation des entreprises mahoraises affiche un potentiel moins manifeste que dans d’autres contextes et que l’île est très sensible à l’impact du marché extérieur comme le démontre, entre autres, le déficit de sa balance commerciale. »

La structure de l’économie n’est pas porteuse, 26% de la population active au chômage, et 2/3 des entreprises sont informelles, avec un PIB par habitant quatre fois plus faible que celui de la France métropolitaine, qui ne représente que 41 % de celui de La Réunion.

Déjà en 2014, une réflexion était portée autour de la Technopôle par Mohamed Ali Hamid

Ce qui a incité Mohamed Ali Hamid, Président de la CCI Mayotte et Yves Rajat, Directeur de l’AFD de Mayotte à signer deux conventions de partenariat en vue de réaliser plusieurs études. La première sur l’identification et la qualification du potentiel de développement export des secteurs d’avenir de Mayotte (en cofinancement avec la DIECCTE), les autres sur l’installation d’une technopole sur la Commune de Dembéni centrée sur l’innovation et la création de valeur ajoutée. Le montant total de ces financements, sur fonds propres AFD, s’élève à 160.000 euros. Par cela, l’AFD soutient la politique d’investissement de la CCI Mayotte qui œuvre, à ses côtés, pour le développement socio-économique de l’île de Mayotte.

L’AFD, en finançant la réalisation de ces études, dit appuyer la CCI Mayotte « à mieux appréhender le territoire mahorais pour obtenir une meilleure connaissance de son tissu économique. Par cela, elle sera en mesure d’apporter une offre de service et un accompagnement en adéquation aux initiatives et structures économiques locales dans la mise en œuvre opérationnelle de leurs projets et de rassembler les porteurs de projets dans un environnement économique dynamique. »

L’article Ouverture à l’export ou technopôle : une étude pour coller à la réalité est apparu en premier sur Le journal de Mayotte.

mots clés de l'article : Economie , Mayotte , orange , Une , CCI , AFD

à voir également en vidéo

horaire des barges

Petite terre (Quai Issoufali)
Chaque 1/2h: 05h30 - 20h00
Chaque heure: 20h00 - 00h00

Grande terre (Gare maritime)
Chaque 1/2h: 06h00 - 20h30
Chaque heure: 20h30 - 00h30
voir toutes les horaires de barges