Plus de transparence dans les projets du Département

La rencontre découle d’une journée plus ancienne “d’échanges et de bilan autour de la réorganisation des services conduite en 2016” qui avait acté  “plus de transparence sur les postes, un organigramme resserré autour de cinq postes de directeurs généraux et de 33 directions (contre 53 par le passé), des missions sectorielles (coordination générale et vie institutionnelle, évaluation et contrôle de gestion, stratégies territoriales) – et réajusté en 218 (6 pôles et non 5), les directeurs et directrices généraux adjoints, les chargés de mission ont contractualisé leurs objectifs et missions avec le président du Département.”

Cette  “pratique nouvelle” témoigne selon le Département ” d’une volonté d’afficher des objectifs, des missions, des chantiers ou des dossiers suivis par les intéressés, de les séquencer et de les évaluer dans la durée. Une volonté conjointe de l’exécutif et de l’administration d’officialiser des objectifs pour les six directions générales adjointes : Développement économique, attractivité du territoire et formation ; aménagement du territoire et développement durable ; gestion des ressources ; solidarités ; services à la population ; santé, famille et enfance.”

S’en est suivie “une séance de signature symbolique qui vient parachever un chantier d’ampleur de réorganisation des services et des directions entamé à l’arrivée du nouvel exécutif autour d’une logique de compétences, d’une transversalité et d’une cohérence accrue.”

“Ces conventions d’objectifs marquent aussi la volonté du Conseil départemental de valoriser une culture du résultat comme de la qualité du service rendu à la population. Le séminaire a permis de faire remonter des ajustements, des points de vigilance, des facteurs d’améliorations dans l’organisation des directions et services départementaux.”

Support Board Chat Envoyer

L’article Plus de transparence dans les projets du Département est apparu en premier sur Le Journal De Mayotte.