Prison avec sursis pour un braconnier de tortue

Un braconnier avait été surpris le 5 août 2019 sur une plage du nord par les agents de l’Agence Française pour la Biodiversité (AFB) alors qu’il avait capturé avec un complice une tortue marine de plus de 120 kg. Il l’avait attaché avec des sangles et des cordes, l’avait trainée vivante sur le dos sur plus de 250 mètres, et avait été arrêté alors qu’il s’apprêtait à la charger dans son taxi-brousse. La tortue avait heureusement pu être relâchée dans le lagon.

Son procès de cet originaire de Mtsamboro se tenait ce matin dans une composition à juge unique. Il a été condamné à 3 mois de prison assortis du sursis avec obligation d’effectuer un travail d’intérêt général de 120 heures et d’indemniser les deux associations Oulanga Na Nyamba et l’Aspas à hauteur de 600 euros chacune.

“C’est une grosse déception”, réagissent les associations de protection de l’environnement qui s’attendaient à de la prison ferme. Il faut dire que l’audience avait été reportée après une erreur procédurale, “lourde de conséquences”, estiment-elles. JDM Communiquez avec le JDM Envoyer Get notified when we reply or contact us from Facebook Messenger or Whatsapp. Email L'email n'est pas valide Vous serez informé ici et par courrier électronique.

L’article Prison avec sursis pour un braconnier de tortue est apparu en premier sur Le Journal De Mayotte.

mots clés de l'article : Mayotte , société , environnement , braconnage , orange , Une , tortue , AFB