Recharge de véhicules électriques par photovoltaïque : deux projets mahorais retenus

Même si un projet de centrale au gaz est dans les cartons à Mayotte, la volonté de réduire le mix énergétique tout en développant l’énergie électrique, passe par le solaire. L’appel à projets « Infrastructures de Recharge pour Véhicules Electriques dans les Zones Non Interconnectées »  (IRVE ZNI) vise à financer des projets de solutions de recharge pour véhicules électriques alimentés en électricité, d’origine renouvelable et impactant très faiblement le réseau électrique local. Pour l’édition 2019, 13 lauréats ont été primés pour un total de 3,30 millions d’euros d’investissement, dont La Réunion et Mayotte.

Cet appel à projets de l’ADEME s’inscrit dans la continuité des dispositifs de « Déploiement
d’infrastructures de recharge pour les véhicules hybrides et électriques » du programme des Investissements d’Avenir qui a permis d’initier un maillage national en Métropole. Il s’inscrit également dans la complémentarité du programme CEE Advenir, qui contribue au financement de bornes publiques et privées (parking d’entreprises ou de résidences). Il permet de poursuivre l’implantation d’infrastructures de recharge à une échelle locale en prenant en compte les spécificités des territoires non interconnectés au réseau électrique métropolitain et en contribuant notamment à rassurer les usagers quant à la disponibilité de stations.

La SCI PUMA se dote de 4 véhicules électriques rechargés au photovoltaïque

Les projets retenus devaient intégrer des véhicules électriques: dans les “flottes captives”, parc de véhicules interne à une entreprise ou une collectivité, en cherchant à mutualiser les bornes de recharge entre utilisateurs, dans les transports collectifs. Avec un déploiement des stations de recharge dans les établissements recevant du public (stade, marina, zone commerciale etc…) en limitant l’impact sur le réseau électrique, et dans les copropriétés et des logements collectifs de bailleurs sociaux. Il s’agissait aussi d’inciter les utilisateurs de véhicules électriques à reporter les recharges à domicile vers les espaces de stationnement facilitant l’accès aux transports en communs ou au covoiturage.

Enfin, dans un contexte insulaire bien spécifique où l’électricité produite est fortement carbonée, ces projets ont tous associé leurs IRVE à une production d’électricité d’origine renouvelable (et à une solution de stockage si nécessaire).

Parmi les 13 projets lauréats, celui de la Communauté de Commune du Sud (CCSUD) a été retenu pour sa volonté de  créer un premier réseau de mobilité électrique sur son territoire. Pour ce faire, la CCSUD et les communes membres s’équiperont de véhicules électriques, et les bâtiments des 4 mairies et le siège de la CCSUD seront équipés d’infrastructures de recharge associées à des centrales photovoltaïques en ombrière ou sur la toiture permettant la recharge des véhicules électriques au fil du soleil

Le second projet du territoire est porté par la concession Renault à Kawéni, la SCI PUMA. L’objectif du projet est de faire l’acquisition d’une flotte de 4 véhicules électriques afin de renouveler des véhicules thermiques existants. Ces véhicules seront mis à disposition des salariés de l’entreprise, et rechargés par des bornes alimentées par une ombrière photovoltaïque au fil du soleil afin de limiter l’impact sur le réseau électrique.

JDM Communiquez avec le JDM Envoyer Get notified when we reply or contact us from Facebook Messenger or Whatsapp. Email L'email n'est pas valide Vous serez informé ici et par courrier électronique.

L’article Recharge de véhicules électriques par photovoltaïque : deux projets mahorais retenus est apparu en premier sur Le Journal De Mayotte.

mots clés de l'article : Economie , Mayotte , environnement , orange , Une , IRVE ZNI