Mayotte mardi 25 février 2020

Tir mortel : le policier placé sous statut de témoin assisté

image description

Le policier qui a ouvert le feu sur un homme d’une trentaine d’années dimanche matin n’a pas été mis en examen comme le demandait le procureur. A l’issue de son audition devant le juge d’instruction, ce dernier a opté pour une option intermédiaire : le placement sous statut de témoin assisté.
Ce statut est à cheval entre la mise en examen et le non-lieu, ainsi l’enquête va se poursuivre, avec notamment une autopsie du défunt prévue en fin de semaine. Pour l’heure, tous les  témoignages recueillis corroborent la version du policier. L’homme à qui il a sauvé la vie a reçu 5 jours d’ITT pour les coups reçus à la tête par son agresseur, et l’hémorragie abondante qu’il a eue a sans doute joué dans la décision du juge, la blessure pouvant paraître plus grave qu’elle n’était.

Le statut de témoin assisté n’est toutefois pas synonyme d’abandon des poursuites. L’enquête qui se poursuit peut encore donner lieu à une mise en examen suivie d’un procès en cour d’Assises, ou d’un non lieu pur et simple.

L’autre volet des investigations porte sur les événements qui ont précédé ce drame.

Le procureur Camille Miansoni demandait une mise en examen et un contrôle judiciaire, le juge en a décidé autrement

Selon les éléments recueillis, les policiers passaient sans le savoir sur les lieux d’un décasage sauvage qui a dégénéré. L’homme frappé à la tête se présente comme le propriétaire d’un terrain et d’un banga jadis occupé par sa belle-mère, décédée il y a cinq ans de cela. Depuis la fille de cette dernière s’y était installée avec son compagnon et leur fils, âgé d’une trentaine d’années. C’est lui qui a porté les coups de matraque, et qui a été mortellement atteint par le tir du policier.

Quelques minutes avant, la scène avait déjà failli virer au drame. Le propriétaire, pour forcer les occupants à quitter la banga avait fait appel à son neveu, venu avec trois amis de Mtsangamouji en renfort. Un habitant s’en était pris à la voiture de ces derniers, qui ont démarré en trombe en renversant l’homme. C’est là que les policiers sont passés et ont voulu porter secours à ce dernier, avec l’enchaînement dramatique des événements que l’on connaît. L’homme renversé a reçu 5 jours d’ITT (incapacité totale de travail) et le propriétaire frappé à la tête, 5 jours d’ITT.

Y.D.

JDM Communiquez avec le JDM Envoyer Get notified when we reply or contact us from Facebook Messenger or Whatsapp. Email L'email n'est pas valide Vous serez informé ici et par courrier électronique.

L’article Tir mortel : le policier placé sous statut de témoin assisté est apparu en premier sur Le Journal De Mayotte.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser