Une classe de Mayotte sélectionnée pour le jury des Césars des lycéens

Tonnerre d’applaudissements dans l’amphithéâtre du lycée Mamoudzou Nord. Les 33 élèves de la classe de terminale option cinéma ont été sélectionnés pour participer aux Césars des lycéens. C’est la première fois cette année que cet équivalent du Goncourt des lycéens est adapté au cinéma français.
Derrière les élèves, deux professeurs de cinéma sont à la manoeuvre : Gilles Collin et Gauthier Berthelemy. « La sélection s’est faite suite à un appel à candidature de l’Education nationale et de l’académie des Césars, explique ce dernier. Gilles Collin a répondu pour sa classe et l’académie des Césars a trouvé sa candidature intéressante. Ce sont les seuls ultramarins sélectionnés. La seule autre classe hors métropole est celle d’un lycée français à Londres. »

Dès ce vendredi, le lycée projette les sept films nominés dans la catégorie meilleur film aux Césars dans son amphithéâtre. A l’issue des projections, les élèves auront jusqu’au 22 février pour  voter pour le film de leur choix. « Ils votent exactement comme le reste des jurys de l’académie » note le professeur.
Le 25 février, le lauréat 2019 sera dévoilé à Paris au grand amphithéâtre de la Sorbonne. « On espère mettre en place une délégation pour y représenter Mayotte » souhaite l’enseignant.

Quelques pas de danse pour le lancement de cette première édition

« On fera le maximum pour que toute la classe aille à Paris » appuie Didier Cauret, directeur de cabinet du vice-recteur pour qui « c’est un événement culturel mais aussi l’expression d’une passion ».
Les élèves quant à eux ne demandent pas mieux, et ne cachent pas leur passion justement. Maïmouna Chami et Maïka Laza estiment de concert, chacune finissant les phrases de l’autre, que leur candidature a été retenue « d’abord parce qu’on est la première classe CAV de Mayotte », et ensuite parce qu’ « on s’est vite adaptés, nos projets étaient à la fois amateurs et assez professionnels car on a vite appris, ça se voyait qu’on était passionnés.
Si la classe peut aller représenter Mayotte à Paris fin février -les financements dépendront des aides éventuelles que le projet décrochera-, ce sera avec la formation du théâtre du soleil en juillet un bond en avant pour la valorisation du potentiel local en matière d’arts de la scène, et un pas en avant vers la professionnalisation de ces jeunes passionnés.

Y.D.

mots clés de l'article : Education , cinéma , Culture , Mayotte , CINEMA , orange , Une , Lycée Mamoudzou nord , Césars des lycéens