Une maison de santé “complémentaire au CHM”

Le territoire mahorais manque de spécialistes et de généralistes. C’est pour faire face à cette problématique chronique que le Dr Martine Eutrope a créé l’association “ensemble pour votre santé” en 2019. L’association met à disposition des praticiens des dispositifs de consultation à distance, permettant de joindre un spécialiste à Mayotte ou en métropole.
Vendredi, le médecin a inauguré la maison pluriprofessionnelle du Jardin Créole, qui réunit plusieurs professions de santé et ambitionne de désengorger le CHM, à la manière d’une petite clinique.

L’inauguration de la maison pluriprofessionnelle du jardin créole parachève 5 ans de travail

Pour passer d’un cabinet médical de deux bureaux à une maison de santé pluridisciplinaire, il a fallu louer les appartements voisins et faire tomber quelques murs, ou du moins y creuser des portes. En ressort un labyrinthe qui va du cabinet médical au bureau des infirmières, en passant par celui d’une psychologue, un rhumatologue et même un pneumologue. Associée au Dr Albert Ducastel, le Dr Eutrope a aussi loué l’étage pour un duo d’hypnothérapeutes, afin d’offrir une offre de soins la plus large possible.

La maison médicale travaille aussi avec les deux autres structures attenantes, le laboratoire et le cabinet de radiologie, afin de valoriser les spécialités d’urgentistes de Martine Eutrope et Albert Ducastel. En effet, le cabinet a aménagé un service de traumatologie qui prévoit de devenir un service de “petites urgences”.

“Soulager le centre 15”

“L’idée c’est de soulager le centre 15, pour par exemple, les chutes avec fracture. Le régulateur du SAMU pourra nous envoyer des patients, et si ça dépasse notre compétence, on peut transférer” explique Martine Eutrope. Un service qu’elle juge “complémentaire” plus que concurrentiel et que salue la directrice du CHM Catherine Barbezieux. Il est pour elle “indispensable qu’on travaille en coordination, le CHM est vigilant à ce qu’on puisse développer et améliorer la médecine de ville” commente-t-elle.

L’initiative est soutenue par l’ARS et saluée par sa directrice Dominique Voynet

Les initiatives de l’ancienne cheffe de service du CHM ont su aussi séduire l’Agence régionale de santé, qui a notamment financé les boîtiers de téléconsultations achetés à titre associatif (celui du cabinet du Dr Eutrope a été payé sur ses fonds propres). La directrice de l’ARS Dominique Voynet rêve désormais de voir l’initiative devenir une dynamique pour le territoire. “L’innovation et l’expérimentation ne sont pas réservées aux grosses structures publiques. L’objectif, c’est d’essaimer, de convaincre d’autres” estime-t-elle. “Ce qui se passe ici est de nature à convaincre l’Université de faire confiance aux professionnels de santé mahorais” poursuit l’ancienne ministre. En d’autres termes, l’enjeu est d’attirer des internes en médecine pour développer, toujours plus, l’offre de soin sur le territoire.

Y.D.

JDM Communiquez avec le JDM Envoyer Get notified when we reply or contact us from Facebook Messenger or Whatsapp. Email L'email n'est pas valide Vous serez informé ici et par courrier électronique.

L’article Une maison de santé “complémentaire au CHM” est apparu en premier sur Le Journal De Mayotte.