Mayotte par Le Journal de Mayotte , mardi 14 septembre 2021 à 05:30

Violences de Combani/Mirereni : élus et Etat au banc des accusés, pour Haïrati Houdjati

image description
image description

Quand on lui demande sous quelle étiquette elle a été élue, Haïrati Houdjati répond, « mon parti, c’est Mayotte ». Et c’est parce qu’elle en a « marre de la politique de l’autruche », qui plombe sa commune de Tsingoni, qu’elle prend la parole sur la gestion des violences en cours

L’article Violences de Combani/Mirereni : élus et Etat au banc des accusés, pour Haïrati Houdjati est apparu en premier sur Le Journal De Mayotte.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser