Océan Indien par Imaz Press, mardi 28 novembre 2023 à 14:57

4ème album : TIAS : lèr pou "Bataille" et rayonner davantage

image description
image description

En 2021, Tias sortait "Liens", un album évoquant le lien aux autres, à soi, à la culture, à la famille… Deux ans plus tard, dans [ʁɛjɔn] - prononcé "rayonne" -, le chanteur met en mots ses craintes et sa vision créole du monde qui l’inspire, nous invitant à chercher avec lui les clés de notre épanouissement. "Bataille", premier extrait des 6 titres composant l’EP annoncé pour le 1er mars prochain, sera disponible ce vendredi 1er décembre 2023 (Photos vw.imazpress.com).

Quels mots pour un monde en constante mutation ? Pour les trouver, TIAS a pris du recul et de la hauteur… Le résultat ? Un 4eme album en préparation avec des couplets sous forme de questions à l’image de celles qu’il se pose lorsqu’il parvient à se dégager de la suractivité à laquelle nous sommes tous soumis ou encore lorsqu’il se surprend à observer ce et ceux qui l’entourent.

Un peu comme lorsqu’on émerge à la surface de l’eau et que l’on découvre enfin la réalité du monde hors du confort de sa bulle. Au fil de ce nouvel album [ʁɛjɔn], prononcé "rayonne", l’artiste nous invite à chercher avec lui les clés de notre épanouissement personnel.

Un quête qui l’amène à aborder des sujets ayant un impact direct sur notre mode vie et la façon dont on va rayonner ou se refermer sur nous-mêmes, en protection : l’écologie, l’évolution et la place de la famille moderne, le stress au travail, l’isolement, l’amour, les modes de consommation, la surinformation, les paradoxes qui nous entourent, l’identité, le besoin de reconnaissance, l’expression de soi…

"Ce rayonnement est un sujet qui m’interpelle, me traverse, et que je me devais de creuser en explorant les différents thèmes qui y sont liés afin de trouver les clés de l’épanouissement. L’autre facette du mot rayonne au sens géométrique du terme était de trouver comment rayonner à plus large échelle avec notre singularité et notre culture d’iliens. Et pour ce faire, j’ai intégré en chacun de mes titres un peu de spécificité de notre musique locale mélangée à d’autres cultures", indique TIAS.

Résultat, une fusion afro-folk fraîche et actuelle mêlant maloya à un univers urbain de songwriter engagé. Prépondérant, le créole est une invitation au voyage et à l’immersion dans cette facette particulièrement riche en images de la diversité culturelle française.

Écrit entre La Réunion et l’Alsace en étroite collaboration avec Gaël Sieffert (auteur-compositeur récompensé par le prix D’Stimme France Bleu 2019 pour son projet Vostok Project) et fruit de collaboration avec des auteurs, compositeurs et arrangeurs de talent, nul doute que [ʁɛjɔn] rayonnera.

À l’image de "Bataille", tout premier extrait - disponible ce vendredi 1er décembre -, et qui sonne comme une invitation à se laisser guider par l’envie d’offrir des lendemains qui chantent. Une musique métissée, chargée d’amour et rythmée au beat de toute une génération plus que jamais consciente du rôle qu’elle a à jouer dans ce monde qui certes évolue perpétuellement, mais où l’optimisme a encore toute sa place en dépit des événements que nous renvoie sans cesse l’actualité.

"Bataille" révèle une nouvelle fois le désir de TIAS de disséminer ses valeurs et ses combats à travers 6 singles qui composeront dans un premier temps l’EP annoncé le 1er mars prochain.

Puis dans un second temps, l’album en lui-même [ʁɛjɔn], composé d’une douzaine de titres, et dont la sortie officielle en digital et en physique est prévue le 4 octobre 2024.

• Trois questions à TIAS

- Lèr larivé pou batay ?
Je pense et pour que le monde aille mieux, on doit modifier les choses pour les générations futures. Je ne dresse pas une vision pessimiste du monde mais je lance plutôt un appel à la prise de conscience. Cette chanson « Bataille », je l’ai voulue assez rythmée, et dans le clip, j’ai préféré montrer la beauté du monde plutôt que sa noirceur, parce que mon fil conducteur demeure l’optimisme qui était déjà présent sur les trois albums précédents.

- Avec ce 4ème opus, estimes-tu être arrivé à un tournant de ta carrière ?
Tout à fait. Déjà parce qu’à force de travail, c’est la première année que je signe avec un label national et c’est très encourageant. Ensuite, [ʁɛjɔn] est le premier album sur lequel je m’autorise à lâcher la guitare que je voyais davantage comme une barrière entre le public et moi.

C’est aussi la première fois que j’écris avec autant de sincérité, que je me livre à cœur ouvert à travers des thèmes qui me touchent particulièrement tels la dépression, la sensualité, autant de sujets qui m’ont aidé à l’image d’une psychothérapie. Changer de mode de composition et d’esthétique, ça fait un bien fou.

- Quelles sont selon toi les clés pour être épanoui dans la société actuelle ?
Se connaître soi, connaître l’autre et s’autoriser davantage d’introspection, ces trois clés nous donnent selon moi la sensation qu’il sera possible d’être de meilleurs être humains ensemble. Autre élément fondamental pour moi, l’optimisme parce qu’il impulse à l’homme cet élan pour qu’il devienne pleinement acteur d’un meilleur équilibre entre lui et son environnement.

vw/www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

Prévisualisation du clip "Bataille" sur www.youtube.com

Ces articles pourraient aussi vous intéresser