Océan Indien par Imaz Press, vendredi 8 décembre 2023 à 15:45

Abolition de l’esclavage : Saint-Denis : un 20 désanm autour du thème de "l’esclave à talent"

image description
image description

La ville de Saint-Denis a présenté son programme pour la journée du 20 désanm ce vendredi 8 décembre 2023 à la médiathèque François Mitterrand. Une date historique pour La Réunion, qui s’organisera cette année autour du thème de "l’esclave à talent". L’occasion de découvrir des métiers d’antan à travers les différents quartiers du chef-lieu (Photo sly/www.imazpress.com)

"C’est important de redire pourquoi on fait le 20 désanm" a commencé Ericka Bareigts au coeur de la médiathèque dionysienne.

"Il ne faut pas qu’il devienne un carnaval, une espèce de fête sans sens. La fête est importante mais avant ça il faut savoir ce qu’on a envie de ressentir pendant ce jour. C'est une histoire qui nous a été racontée il y a si peu de temps, qu’on ne nous a pas enseigné à l’école. On a envie de parler d’elles et d’eux, ces hommes et ces femmes qu’on n'a pas connus, se rappeler que c’était de vraies gens et pas des images" a-t-elle expliqué.

Et cette année, la mairie a souhaité défaire les stéréotypes, casser les représentations par la découverte des métiers à talents comme ceux de charbonnier, pêcheurs, lavandière ou encore forgeron pratiqués par des esclaves. " Ils y avait des esclavisés qui étaient utiles à la société parce qu’ils étaient talentueux. Ils n’étaient pas que des meubles dénués de cerveau et de talents" exprime la maire de Saint-Denis.

En plus du thème, la municipalité a souhaité comme chaque année avoir une figure emblématique pour ce jour historique. "La reine de la forêt", une œuvre de l'artiste M21 réalisé à partir d'une vieille photo a été sélectionnée pour l'occasion.

La peinture est d'ailleurs visible dès ce vendredi 8 décembre à la médiathèque François Mitterrand. Elle fait partie d'une exposition du collectif d'artistes Réo Graff qui a voulu proposer un regard artistique sur l’esclavage à l'approche du 20 désanm. Juste à côté, une seconde exposition cette fois-ci de l'association Miaro sur le marronage. Leurs vernissages sont prévus ce soir et seront suivis d'un concert de Danyèl Waro.

Concernant le jour J, la mairie travaille depuis septembre sur sa préparation. Ces dernier mois, 1.700 dionysiens accompagnés d'associations ont appris "à devenir leurs ancêtres" dans les différents quartiers de la ville pour pouvoir assurer le défilé rue de Paris sur le thème donné. Dans le quartier de Saint François, les habitants ont par exemple choisi de représenter le talent de la culture vivrière.

- Hommage, défilé et concert -

Mais avant le défilé, un temps protocolaire de recueillement est organisé au jardin de l'escalier Ti-Kat-Sou, un lieu chargé d'histoire. De 9h30 à 12h, discours, musique et chants d'hommage se succèderont avec les artistes Famy Maloya et Nathalie Natiembé.

Plus tard dans l'après-midi, place à la "marsh pou la liberté". Le défilé démarrera à 17h au jardin de l'État pour arriver à 20h au Barachois. Vingt quartiers représenteront les métiers d'antan qu'ils ont choisi par de la danse et du chant.

Enfin, la journée se terminera par un grand concert avec Votia et son maloya traditionnel, Madiakanou ou encore Rasine en flèr qui dansera le hip-hop sur du maloya jusqu'à minuit.

30.000 à 50.000 personnes sont attendus sur le front de mer pour cette soirée.

www.imazpress.com/redac@ipreunion.com

Ces articles pourraient aussi vous intéresser