[PHOTOS] Tortue imbriquée récupérée par Kelonia

Après les radios de contrôle : 5 hameçons retrouvées sur Victoria

Photos DR (Kélonia)

La tortue imbriquée récupérée le 9 janvier par le centre de Kelonia, avait au total 5 hameçons présentes dans son corps. Baptisée Victoria, la tortue a subit divers examens médicaux dont des radios de contrôle afin de voir l’état de santé de l’animal. Après avoir été endormie, les soigneurs ont retiré 3 des 5 hameçons présents dans le corps de la tortue. Trois dans la cavité buccale, dont deux avec 30 à 40cm de fils de pêche, un dans le cou et dans le dernière partie du tube digestif.

Pour rappel, la tortue a été aperçue fin décembre et les soigneurs du centre de Kélonia l'ont récupéré mercredi 9 janvier.

Lire aussi => Bassin Pirogue : une tortue imbriquée récupérée par Kélonia

L’hameçon présent dans le tube digestif sera suivi par radio de contrôle jeudi prochain pour vérifier qu’il avance avec le contenu intestinal Si c’est le cas, il sera évacué par la tortue sans besoin d’intervenir.

Un des hameçon de la cavité buccale est déjà très oxydé et commence à se délité. Compte tenu de sa position et l’absence de fils, il a été décidé de le laisser se déliter plutôt que de recréer une lésion en le retirant. La prise de sang a montré un taux très élevé d’éosinophlies, caractéristiques de la présence de parasites, et des globules blancs élevés qui montrent la présence d’une infection. La tortue va donc rester en traitement au Centre de soins de Kelonia, au moins une semaine avant de retrouver son Bassin Pirogue. Reste à comprendre pourquoi la tortue pourtant dans un bon état d’embonpoint (rapport taille/poids) et très dynamique, a avalé autant d’hameçons. Les douleurs associées devraient l’inciter à ne plus mordre sur les lignes des pêcheurs? Et à rechercher des aliments moins douloureux à consommer. La facilité d’accès aux appâts et à des déchets de pêche dans le bassin Pirogue ont pu influencer le comportement de cette tortue. Certains des hameçons déjà bien rouillés, étaient là depuis plusieurs semaines , voire mois et laisse penser que ce comportement n’est pas récent. L’ingestion d’une première ligne freinant le transit intestinal et limitant l’effet de satiété a pu modifier le comportement alimentaire. La tortue ayant tout le temps faim, s’oriente vers des aliments qu’elle n’aurait pas consommés en temps normal. Une étude pour comprendre son comportement alimentaire et la part que représente les appâts dans son alimentation pourrait permettre d’en savoir plus.

mots clés de l'article : Océan Indien , tortue , Kélonia , actus reunion , Zanimo Actualité , Tortue imbriquée , Actualité de La Réunion , Zanimo