Océan Indien par Imaz Press, lundi 5 février 2024 à 04:08

Culture : Les Téats départementaux font leur rentrée

image description
image description

Gros Babouk en lèr a ouvert la programmation du premier semestre 2024 des Téats départementaux sur des notes enchanteresses, promesses d’étoiles dans les yeux et de rêve destinées à transporter tout un chacun loin de son quotidien. Petit tour d’horizon des grands temps forts.

"Baro lé ouvert, hésit’ pa, pousse la porte, rent’ a zot, ici cé zot kaz". C’est sur ces mots que Thierry Boyer à la tête des Téats départementaux depuis août 2023, a lancé vendredi, la programmation des six prochains mois devant un parterre de spectateurs totalement conquis.

Avec les 4 premières représentations de la saison affichant complet, et 60% d’artistes locaux programmés - toutes disciplines confondues comme l’a souhaité le Département -, le délégataire et son équipe abordent ce premier semestre 2024 le sourire aux lèvres et totalement confiants afin de poursuivre l’engagement "pour lutter contre les fractures culturelles et donner aux Réunionnais des moments suspendus dans leur quotidien", dixit Béatrice Sigismeau, élue déléguée à la Culture au Conseil départemental. L’occasion aussi pour Thierry Boyer d’insister sur les actions menées au-delà du cadre de la diffusion au sein des Téats Champ Fleuri et TPA, à savoir les renforcements des partenariats public-privé "qui contribuent à la réussite de notre mission".

- Parmi les grands moments à venir : -

 De la danse avec "Les nuits barbares ou les premiers matins du monde" de la Cie Hervé Koubi, les 9, 10 et 11 février, trois dates qui affichent d’ores et déjà complet. Portés, sauts périlleux et acrobaties en tous genres s'enchaîneront sans répit dans une série de tableaux à la force brute et sensuelle, entre parade guerrière, hip-hop et ballet contemporain. Une réécriture urbaine de l'histoire millénaire du mélange des cultures sur fond de partitions de Mozart, Fauré et de musiques traditionnelles algériennes. Avec précision et pourtant en dehors de toute convention, cet impressionnant ballet célèbre l'altérité afin d’éclairer le chemin qui nous reste à parcourir ensemble.

 La jeunesse en lèr avec d’une part le Concours d’éloquence (en mars) où des élèves de 1ère de La Réunion, Mayotte, Madagascar, Maurice, des Seychelles et des Comores devront déployer tout leur talent sur le thème de la jeunesse pour convaincre les membres du jury. Un opération montée de main de maître par l’association Jeunes d’Aujourd’hui pour Demain (JADE) portée par Annick Vitry. Et d’autre part Démos (Dispositif d'éducation musicale et orchestrale à vocation sociale), projet de démocratisation culturelle centré sur la pratique musicale en orchestre, en partenariat avec La Cité des Arts et la Philharmonie de Paris. Formée pendant deux ans par des professionnels, des musiciens en herbe, âgés de 7 à 12 ans, s’associent au projet "Dan nout vann" du groupe Salangane et à la Compagnie Véronique Asencio pour présenter en juillet, "Habiter", un récit écologique où le maloya se mêle à la musique classique pour mieux explorer notre rapport au vivant.

Le festival 7 Soleils 7 Lunes (en mars) en partenariat avec Lespas culturel Leconte Delisle, mettra à l'honneur la musique portugaise et espagnole. Avec Hélder Moutinho d'abord, l'un des artistes compositeur et interprète de fado les plus importants du XXIe siècle qui consacre toute sa carrière à faire vivre l'héritage qu'il a reçu de sa famille et des grands maîtres qui ont croisé son chemin, pour nous offrir un fado toujours plus contemporain. Puis changement de registre avec le prestigieux Barcelona Flamenco Ballet, compagnie de musique et de danse de référence sur la scène internationale.

La carte blanche de l’ORR à Bernard Joron qui le 22 mars, marchera dans les pas de Thierry Gauliris ou Christine Salem. L’orchestre de la Région Réunion invite en effet ce pilier de la musique locale pour un concert exceptionnel en mode symphonique avec 34 musiciens pour les 40 ans du groupe Ousanoussava, le tout sous la direction du directeur du CRR, Thierry Boyer.

De l’opéra avec Les Voix des Outre-mer et l’ORR. Sous la houlette de Fabrice di Falco, une dizaine de chanteurs lyriques à l’orée de leur carrière interpréteront en avril de larges extraits de "Carmen" de Georges Bizet, accompagnés par une vingtaine de musiciens de l’Orchestre de la Région Réunion, dirigé par Thierry Boyer.


  Du théâtre en partenariat avec le festival Komidi avec fin avril, "Une histoire d’amour" d’Alexis Michalik. Ce mélodrame lesbien dans l'air du temps, original et tout en nuances, aussi amusant que bouleversant, fut couronné du Molière 2020 de la mise en scène d'un spectacle du théâtre privé, et adapté au cinéma en 2022 par l'auteur lui-même.

 De la poésie chantée avec Lisa Ducasse, en partenariat avec les théâtre des Sables et Lucet Langenier. Avec pour tout bagage un clavier et un Tépaz, la jeune Mauricienne viendra présenter son premier album "Palomino", écrit entre l’Amérique du Sud et Paris sur la scène des Badamiers. Ses musiques dépouillées et sa voix délicate, à mi-chemin entre spoken word et chanson française, vous plongeront dans un univers raffiné enveloppant et captivant. En parallèle, les petites scènes que sont les Badamiers à Saint-Gilles et Karokann à Champ Fleuri reprendront vie progressivement à travers notamment des spectacles d’improvisation de la Cie la Bagasse les 21 février et le 30 mai.

- Au rang des nouveautés : -

Le festival Jazz en l’air, du 18 au 27 avril, avec en ouverture Meddy Gerville qui sous la direction du multi-instrumentiste suédois Magnus Lindgren, promet de faire swinguer très fort le jazz’oya, accompagné de la vingtaine de musiciens du SWR Big Band qui compte parmi les plus prestigieuses formations jazz d'Allemagne et d'Europe. Puis se succéderont d’autres pointures tels Maloya Jazz Xpériance, Sumrrá, Black Lives, Gaïa Elsey, Léon Phal, Tony Green, Sixun et Joly Lekip…

 Un festival jeune public, du 2 au 10 juillet, au théâtre Champ Fleuri avec durant cette période de vacances scolaires, des ateliers et des spectacles à voir en famille. Le programme sera dévoilé dans le courant du mois de mars.

Quid des travaux de réfection de Champ Fleuri et du TPA ?

D’ici 2 ans, les scènes des Téats départementaux auront fait peau neuve. Champ-Fleuri va connaître plus qu’un rafraîchissement puisque les travaux programmés concerneront dès cette année sa toiture, puis la réfection de sa façade, et enfin l’espace intérieur. Sur Saint-Gilles, après les travaux paysagers, des investissements seront consacrés à la scène, aux gradins et aux équipements techniques.

Toute la programmation du premier semestre ici

vw/www.ipreunion.com/redac@ipreunion.com


mots clés de l'article : Culture , Actus réunion

Ces articles pourraient aussi vous intéresser