Océan Indien par Imaz Press, mardi 27 février 2024 à 10:27

Elle reste une journée : Marie Guévenoux, ministre déléguée aux Outre-mer, en visite éclair à Mayotte ce mardi

image description
image description

Ce mardi 27 février 2024, la ministre déléguée chargée des Outre-mer, Marie Guévenoux, effectuera sa deuxième visite officielle à Mayotte depuis sa nomination. Lors de sa première visite sur l’île, accompagnée de Gérald Darmanin, le dimanche 11 février, celui-ci avait annoncé la fin à venir du droit du sol à Mayotte. Cette visite éclair d’à peine une journée sera l’occasion d’échanger avec le nouveau préfet du département, François-Xavier Bieuville, qui a pris ses fonctions ce samedi (Photo d’illustration AFP)

Marie Guévenoux présidera la cérémonie d'installation du nouveau préfet de Mayotte, François-Xavier Bieuville pour débuter la journée.

Au cours de cette visite, la ministre poursuivra les discussions avec les élus locaux sur la situation sécuritaire et l'élaboration du projet de loi pour Mayotte, présenté en Conseil des ministres le 22 mai prochain. De plus, elle échangera avec les acteurs du monde économique, dont l'activité a été impactée par la situation sécuritaire

- Programme du mardi 27 février -

La journée débutera à 9h avec un accueil républicain et cérémonie d'installation du préfet François-Xavier Bieuville à la Place de France à Dzaoudzi. À 9h45, se tiendra le comité de pilotage avec l'ensemble des services de l'État et le procureur de la République à la Préfecture Grande Terre.

À 11h, le dispositif "École ouverte" au lycée Bamana à Mamoudzou sera présenté. La ministre déléguée chargée des Outre-mer se rendra ensuite à 12h au rectorat pour une réunion de travail avec les élus. Puis à 14h45, Marie Guévenoux visitera la constitution d'un stock stratégique d'eau à M'Tsapéré.

La journée se conclura par une rencontre avecles acteurs économiques de Mayotte à la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) à 15h45.

- Tensions -

Cette visite intervient alors que de nombreux barrages sont toujours érigés dans l'île aux parfums, pour protester contre l'insécurité. Ce dimanche, le préfet a "déploré le maintien de barrages sur les axes de circulation du territoire qui sont aujourd’hui le principal obstacle à l’accélération du démantèlement du camp et qui continuent à asphyxier la vie économique, sociale, sanitaire et sécuritaire de Mayotte".

Ce week-end, les services de l’État ont procédé à une opération d’ampleur de démantèlement du camp installé à proximité immédiate du stade de Cavani. "Cette mobilisation importante, qui se poursuit lundi 26 février, a permis à 308 personnes de quitter le territoire mahorais" indique la préfecture de Mayotte.

"Conformément aux engagements du Ministre de l’Intérieur et des outre-mer, et de la Ministre déléguée chargée des outre-mer, le démantèlement du camp de Cavani se poursuit dans le cadre des procédures législatives et réglementaires en vigueur" ajoute-t-elle.

Lire aussi - Marie Guévenoux nommée ministre déléguée aux Outre-mer

Lire aussi - Mayotte : Darmanin annonce la fin du droit du sol dans l'archipel

www.imazpress.com / redac@ipreunion.com

Ces articles pourraient aussi vous intéresser