Océan Indien par Imaz Press, jeudi 27 juillet 2023 à 13:06

Inflation : Effets scolaires : la rentrée n’est pas encore passée mais les portefeuilles sont déjà vidés

image description
image description

En ce lundi 31 juillet 2023, nous sommes à la mi-chemin entre d’une part le début des vacances scolaires et de l’autre la rentrée des classes. Pour les familles, l’heure est donc aux achats des fournitures scolaires. Si certains les ont déjà achetés, d’autres attendent le versement de l’allocation de rentrée – ce mardi 1er août 2023 - pour partir à la course aux effets. Quoi qu’il en soit, peu importe, la date, l’heure et le lieu où l’on achète ce qui est certain, c’est que les prix ont augmenté… de quoi étrangler encore plus le budget des familles (Photo : sly/www.imazpress.com)

Iris, mère de deux enfants dont l'un est au collège et l'autre en primaire le sait, ce n'est pas encore demain qu'elle va pouvoir faire des économies. Si elle veut faire plaisir à ses enfants, elle compte bien faire attention au budget. "Avec la liste, j'ai déjà à peu près calculé le budget à mettre de côté pour la rentrée", dit-elle. "Mais c'est vrai que les prix ont bien augmenté."

Cécile elle, privilégie le "sans-marque". "Je ne vais pas leur acheter des cahiers ou des classeurs de marque ça coûte trop cher. Non je vais prendre la marque distributeur", précise la mère de trois enfants. Seuls produits sur lequel elle laissera libre choix à ses enfants, le cartable, la trousse et les agendas. "Là ils choisissent ce qu'ils veulent, tant que c'est raisonnable."

Côté parents encore, Jean-Michel fait également attention à son budget. "De toute façon qu'il y ait de la marque ou pas, ce n'est pas ça qui va les faire mieux travailler", confie le père de famille en rigolant. Lui et sa compagne ont d'ailleurs déjà regardé chez eux ce qu'ils pouvaient conserver des anciennes rentrées pour faire plus d'économies.

- Le prix a augmenté de 10 % en un an -

Papeterie, trousses, cahiers, stylos… si l'on évoque souvent l'inflation dans le cadre alimentaire, cela touche également tous les produits de la rentrée. En un an, la hausse est de 10% selon l'UFC Que Choisir, alors que le budget des familles n'a pas bougé – malgré une petite revalorisation de l'allocation de rentrée scolaire. Et "l'ensemble du cartable" est concerné, assure le directeur de l’association de consommateurs, Grégory Caret.

Pour exemple, les cahiers sont 14% plus chers que l'an dernier, tandis que les pinceaux ont pris 8%. Viennent ensuite le matériel scientifique (règles, compas) à +8 %, et enfin les stylos, crayons et feutres à +7 %.

Une hausse qui s'explique par l'augmentation du coût des matières premières, et notamment le papier, en hausse de 17 % entre le premier trimestre 2022 et le premier trimestre 2023 en France.

Les feuilles à carreaux sont plus chères d'environ 30 % sur 1 an (feuilles simples +34 % ; copies doubles +29 % ; cahiers grand format +22 % ; petit cahier +17 %).

???? "Ça risque d'être sensible pour tout le monde."

???? Alors que les vacances d'été commencent tout juste, les regards sont déjà tournés vers le budget que représentent les fournitures scolaires. Grégory Caret, directeur de l'UFC Que choisir, nous en dit plus. #CharlesMatin pic.twitter.com/ox1o6ph3xl

— RMC (@RMCInfo) July 20, 2023 - Les magasins font la course aux prix -

Malgré une volonté des distributeurs de tirer les prix vers le bas en vue de la rentrée, les rayons dédiés aux fournitures scolaires sont eux aussi touchés par l'inflation.

À la libraire Autrement (Saint-Denis), on constate également cette hausse. "Il y a une petite hausse entre 10 et 15%", note Jean-Yves Patou responsable papeterie.

Toutefois, "pour pallier cela nous avons mis en place un système mini prix et ça permet aux ménages d'avoir un petit plus et de rester un peu sur les prix qu'on avait l'année dernière". Il s'agit là d'articles classiques et des produits de qualité.

Pour Jean-Yves Patou, les listes sont également mieux construites. "C'est plus calculé, trié, ça devient plus classique et on peut penser que c'est pour que les gens dépensent un peu moins."

Chez Buro Réunion, "on a bien constaté cette hausse de prix". "Mais nous avons essayé et réussi, en serrant avec le fournisseur, à avoir les mêmes prix que l'an dernier", précise Akila Bernot, directrice marketing.

"Après, on a beaucoup anticipé les commandes de fournitures parce que entre janvier et aujourd'hui il y a eu une hausse de la matière première chez le fournisseur principal", ajoute-t-elle. "On a réussi à sauter la dernière hausse et on est compétitif sur les prix de vente."

Pour "les indispensables" (prévu par une liste du ministère de l'Éducation nationale), le panier de famille est donc relativement stable. "On veille à garder les mêmes prix en moyenne", explique Akila Bernot, directrice marketing de Buro Réunion. Une enseigne qui permet aux familles – même des cirques et des Hauts (par le biais de livraisons), "d'avoir tout le nécessaire pour la rentrée".

Pour alléger la facture, les grandes enseignes de La Réunion mettent elles en place des promotions.

Chez Carrefour Réunion, jusqu'au dimanche 6 août, des promotions sont proposées. On peut par exemple retrouver des stylos à 28 centimes ou encore des classeurs à 1,34 euro pour les moins chers. Cela peut aller jusqu'à 1,49 euro les stylos de la marque distributeur.

Mêmes promos chez Run Market avec des prix allant de moins de un euro à 4,29 par exemple pour les feuilles simples perforées.

Autre enseigne de l'île, Leclerc Réunion. La chaîne propose également des promotions jusqu'au 6 août 2023 avec "la liste des essentiels à prix coûtant" pour un budget de 18,22 euros en tout pour trente articles préconisés par l'Éducation nationale.

Du côté de ce ministère, il est indiqué que "la liste des fournitures scolaires individuelles demandées par les professeurs est limitée et simplifiée afin d'en restreindre le coût financier".

Cela fait d'ailleurs partie des trois priorités pour établir ces fameuses listes. Les deux autres étant le poids du cartable et l'empreinte écologique.

Le ministère soutient également les actions d'achats groupés en lien avec les associations de parents d'élèves de "kit collégien" ou "pack fournitures". Il privilégie également l'acquisition de fournitures échelonnée sur l'année en fonction des besoins.

- Une hausse qui ne passe pas -

Si pour les parents, cette hausse est synonyme de restrictions et de coupures sur le budget prévu, pour la ministre déléguée au commerce Olivia Grégoire cette augmentation ne passe pas non plus. La ministre a d'ailleurs fait savoir qu'elle avait saisi la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) pour déterminer les raisons de cette envolée des prix.

A l’approche de la rentrée, toujours vigilante à la protection du pouvoir d’achat des Français, j’ai demandé aux services de la @dgccrf d’enquêter sur les hausses de prix des fournitures scolaires.

Les conclusions seront rendues en septembre. https://t.co/InimZWr3Tg

— Olivia Gregoire (@oliviagregoire) July 20, 2023

Ce service de Bercy devra "vérifier du côté de la grande distribution ce qui est fait, (au-delà) de la simple répercussion des prix" du marché, en faveur des consommateurs, notamment au moment des promotions de fin août, "et qu'il n'y ait pas d'abus", à la veille de la rentrée scolaire, a précisé le cabinet d'Olivia Grégoire.

- L'allocation pour soulager le porte-monnaie -

Autre moyen pour ces familles modestes de pouvoir acheter des fournitures scolaires à leurs enfants, l'allocation de rentrée versée à compter de ce mardi 1er août 2023.

Une aide versée, "sous conditions de ressources aux familles aux revenus modestes pour leurs enfants écoliers, étudiants ou apprentis âgés de 6 à 18 ans". Elle "aide les familles à assumer le coût de la rentrée", souligne la Caisse d'allocations familiales de La Réunion.

L'aide peut être versée pour chaque enfant scolarisé né entre le 16 septembre 2005 et le 31 décembre 2017 inclus et pour chaque enfant plus jeune déjà inscrit en CP.

Si les ressources de la famille sont légèrement supérieures à ces plafonds, une allocation de rentrée scolaire différentielle peut être versée. Elle est calculée en fonction des revenus de la famille.

Pour rappel, l'allocation de rentrée scolaire avait été revalorisée de 4% en 2022 dans le cadre de la loi portant mesures d’urgence pour la protection du pouvoir d’achat.

Autre moyen pour faire des économies, recycler, faire la chasse aux anciens cahiers et feuilles volantes dans son armoire, afin de ne pas racheter ce qui peut être utilisé et donc de faire des économies.

ma.m/www.imazpress.com/redac@ipreunion.com

Ces articles pourraient aussi vous intéresser