Océan Indien par Imaz Press, mercredi 22 mai 2024 à 09:42

Innovation et technologie : Salon VivaTech : dix entreprises réunionnaises s’exposent à Paris

image description
image description

Le salon de la tech et des startups Vivatech ouvre ses portes ce mercredi 22 mai 2024 pour quatre jours d’annonces et de conférences. Parmi les 2800 exposants présents, 10 entreprises réunionnaises. L’occasion de présenter au secteur les innovations péi, en matière de santé, d’énergie, ou encore de cybersécurité. Elles auront jusqu’à ce samedi pour présenter leurs travaux, et convaincre les visiteurs et autres entrepreneurs (Photo d’illustration)

A la veille du top départ du salon, la CCI Réunion était l'invitée de la CCI France, aux côtés de la Région pour présenter les dix entreprises sélectionnées.

"La Réunion est une terre d’innovation, et la filière numérique est l’un des principaux relais de croissance de l'île. L’impact du numérique n'est plus à démontrer, c'est un secteur d’avenir et créateur d’emplois. Une filière qui représente aujourd'hui 900 entreprises dont des startups qui contribuent à la croissance économique du territoire" s'est réjoui Pierrick Robert, président de la CCIR.

"Au regard des opportunités, la CCIR s’est positionnée pour accompagner les entreprises. Cet événement est une opportunité de se faire connaître, de réseauter, de découvrir les dernières inventions, mais surtout mettre en lumière les talents" a-t-il ajouté. "Nous avons des entreprises avec des projets innovants au niveau national et international." Ecoutez :



C'est sous l'impulsion de la Région que La Réunion est désormais représentée à ce salon international, pour la deuxième année consécutive.

- "Insuffler et fédérer" -

" C’est le rôle de la collectivité que d’insuffler et fédérer ces élans partenariaux. Notre rôle, c’est de mettre en place les outils qui permettent la dynamisation du territoire. L’innovation fait partie de ces moyens" a souligné Maya Cesari, conseillère régionale en innovation.

 "Nous concentrons tous les grands défis mondiaux : environnementaux, sociétaux, climatiques. Ces 10 sociétés retenues s’inscrivent dans ces thématiques" a-t-elle ajouté.

"On a une filière numérique et une filière d'innovation qui sont parfaitement identifiées à La Réunion et il s'agit de la faire connaître au-delà de notre territoire" a souligné Norman Omarjee, vice-président de la Région délégué au désenclavement aérien, maritime et numérique.

"Il y a une excitation avec les start-uppeurs qui ont hâte d'y être, pour être exposés" s'est-il réjouit. Ecoutez :



"Notre insularité nécessite de la force collective, nos faiblesses doivent être palliées par la force collective. Nous évoluons dans un système économique mondial qui nous rend vulnérable. Ces salons ont un impact immédiat sur nos startups, c'est une force collective" a ajouté le vice-président.

La Région Réunion, la CCIR, le MEDEF, la FrenchTech, la CPME, l'Agence régionale d'innovation sont tous partenaires de cet événement. Dix entreprises réunionnaises sélectionnées ces derniers mois seront présentes, dont quatre qui avaient déjà participé au salon 2023.

"Ces entreprises ont été sélectionnées parce que ce sont des entreprises innovantes, à impact, qui ont un degré de maturité qui leur permet de prétendre à l'accès au marché" a souligné Maya Cesari.

"L'ensemble de l'écosystème est présent. Ces entreprises viennent chercher de la visibilité, et se confronter aux meilleurs internationaux" a-t-elle rappelé. Ecoutez :

- Une opportunité pour les entreprises -

Un jury composé des partenaires de la Région était en charge pour choisir les lauréats de cette année, qui ont permis d'identifier ce qui était à même de représenter La Réunion.

"On a deux objectifs majeurs : un effet d'image avec des prospects, des clients et des partenaires de distribution, et le financement. Avec les équipes actuelles on y arrivera mais pas assez vite, on cherche donc des investisseurs et des contacts" explique Stéphane Masson, fondateur de Duke, une start-up de Business intelligence generative, qui permet "à n'importe qui d'avoir accès aux bonnes informations, aux données pertinentes pour prendre de bonnes décisions".

"VivaTech c'est le premier salon Tech de l'Europe, il est important en tant qu'entreprise réunionnaise d'être présente et d'avoir cette chance d'être parmi la délégation régionale pour présenter la technologie en dehors de nos côtes. On est un territoire enclavé, on a du mal à montrer ce qu'il se fait dans nos territoires ultra-marins" a rappelé Anne-Laure Morel, co-fondatrice et présidente de Torskal, une  entreprise de biotech/medtech, pionnière dans les nanotechnologies vertes.

"L'innovation c'est un peu notre ADN, on est obligé d'innover sans cesse. Il y a de belles innovations disruptives sur le territoire, et c'est l'occasion de présenter tout ça" a-t-elle souligné. "Le premier objectif est le gain en visibilité, et la levée de fonds, ce qui est lié. J'évolue dans le secteur biomédical dans l'oncologie pour traiter le cancer d'une nouvelle façon."

"Notre ambition c'est de montrer le talent de La Réunion dans le domaine de la cybersécurité" a indiqué Grégory Chevalier, co-fondateur de la société Eyako. "Du fait de l'émergence du numérique, on utilise de plus en plus de solutions connectées à internet, et qui dit connecté à internet dit plus facilement attaquable, d'où la multiplication des cyberattaques à La Réunion ces derniers mois" a-t-il rappelé.

"Notre postulat c'est de protéger nos clients contre le marché noir des données volées. On cherche donc au travers de ce salon de potentiels investisseurs, clients et distributeurs" a-t-il conclu.

Les entreprises Chiron Biometric, DUKE, Eyako, FEELBAT, Flaxib, GreenMascareignes Technologies (GMT); Green Skin, MyAssetsRocks, RUNTHECH et Torskal sont à retrouver sur le stand de La Réunion jusqu'à samedi soir.

as/www.imazpress.com / redac@ipreunion.com

Ces articles pourraient aussi vous intéresser