Océan Indien par Imaz Press, mercredi 3 avril 2024 à 18:17

"Jours de la nuit" : Saint-Pierre plongé dans le noir pour sauver les jeunes pétrels de Barau

image description
image description

À compter de ce jeudi 4 avril 2024, démarrent les "Jours de la nuit". À cette occasion, la ville de Saint-Pierre va couper ses éclairages publics à 19 heures sur des secteurs ne connaissant pas d’activités économiques nocturnes ou ne représentant pas de risques élevés d’accidents en raison de la faible fréquentation. Les "Jours de la nuit" étant une opération instaurée pour favoriser l’envol des jeunes pétrels de Barau (Photo d’illustration)

Baptisés "Jours de la nuit" ou anciennement "Nuits sans lumières", cette opération prévoit la mise dans le noir des municipalités.

Cette année, Saint-Pierre y participera en procédant à "l'extinction des éclairages routiers à partir de 19 heures jusqu'au 5 mai 2024", précise la commune.

Notamment dans le secteur correspondant au couloir emprunté par les envols des jeunes pétrels.

À savoir : Pierrefonds, Bois d'Olives ou encore la Ravine des Cabris.

Lire aussi - Pétrels de Barau : les Nuits sans lumière 2024 débuteront le 4 avril

- Les sites sportifs plongés dans le noir -

À Saint-Pierre, les sites sportifs seront éteints.

• Extinction des éclairages des terrains de proximité et des sites sportifs du littoral : Boulodrome, terrain de Beach Volley et le skate Park du lundi au dimanche à partir de 20 heures.

• Extinction des éclairages des stades de football, complexe sportif à 22 heures

• Extinction totale des stades de football et complexe sportif, les 07, 14, 21 et 28 avril 2024.

Aucune activité culturelle en extérieur en soirée ne sera organisée sur le territoire pour la période du 03 avril au 05 mai 2024. Sauf les 19-20 et 21 avril lors de l'Urban Village Festival (Salahin et Skate Park à la ravine blanche).

- Favoriser l'envol des pétrels -

Les nuits sans lumière ont été instaurées pour favoriser principalement l'envol des jeunes Pétrels et la ponte des tortues marines.

Cette manifestation est à l'initiative du Parc National de-La Réunion, de la SEOR avec le soutien de CCEE.

"Pour ce mois d’avril 2024, les conditions lunaires par rapport au pic d’envol des jeunes Pétrels de Barau laissent présager que 580 à 830 individus devraient être retrouvés échoués" s'inquiète la Seor.

La Seor (société d'études ornithologiques de La Réunion) demande ainsi "à tous les gestionnaires d’éclairages publics, privés et sportifs à entreprendre un maximum d’efforts de réduction des éclairages et d’extinctions du jeudi 4 avril au vendredi 3 mai", afin d'éviter l'échouage massif de ces oiseaux.

En période "noire" du 8 au 25 avril inclus, période la plus critique avec 82 % des échouages attendus, "les efforts d’extinction des éclairages doivent être maximaux et intervenir dès 19h.

En 2023, 1.035 jeunes pétrels de Barau ont été pris en charge la Seor. 91% d'entre eux ont pu être sauvés et relâchés. "D'où l'importance pour les Réunionnais comme (et surtout) pour les collectivités, d'accentuer les actions en faveur de la préservation de ces oiseaux endémiques de l'île" avait alors commenté la société ornithologique

En période "noire" du 8 au 25 avril inclus, période la plus critique avec 82 % des échouages attendus, "les efforts d’extinction des éclairages doivent être maximaux et intervenir dès 19h.

Lire aussi - Éteindre les éclairages pour sauver les jeunes pétrels de Barau

Lire aussi - Près de 1.000 jeunes pétrels de Barau sauvés et relâchés cette année

- Que faire si vous trouvez un oiseau échoué ? -

Si vous trouvez un oiseau échoué, contactez rapidement contacter la Société d’études ornithologiques de La Réunion au 02 62 20 46 65. Si personne n’est disponible lors de votre appel, laissez votre nom et votre numéro de téléphone sur le répondeur de l'association.

"Nous vous rappellerons rapidement. Dès lors, nous organiserons ensemble sa récupération dans les plus brefs délais grâce à notre réseau de sauvetage (bénévoles structures relais) opérationnel sur toute l’île", informe la Seor.

En attendant la prise en charge par l'association : mettez l'oiseau dans un carton, dans lequel vous avez fait quelques trous pour lui permettre de respirer et placez-le dans un endroit au calme, à l’abri de la chaleur et du soleil, des chiens et des chats.

   www.imazpress.com/redac@ipreunion.com

Ces articles pourraient aussi vous intéresser