Océan Indien par Imaz Press, lundi 24 avril 2023 à 04:35

Les stocks sont bons : Pilule abortive : pas de pénurie à La Réunion pour le moment

image description
image description

Alors qu’une pénurie de MisoOne et en Gymiso, deux pilules abortives utilisées dans la majorité des IVG en France, a touché plusieurs villes de Métropole, à La Réunion, les stocks se portent bien. D’après l’Union régionale des pharmaciens, un grossiste de l’île a bien observé une rupture de misoprostol pendant une semaine, ses stocks ont pu rapidement être remplis. Et d’autres grossistes, eux, étaient toujours présents pour fournir les professionnels de santé de l’île.

"A ce jour, aucune tension n’est observée à La Réunion. Les stocks actuels, y compris les livraisons qui sont arrivées cette fin de semaine, permettent 3 mois de consommation. Ainsi, aucune pénurie n’est à craindre dans ce délai" indique en effet l'Agence régionale de santé (ARS).

La situation reste cependant "à surveiller" pour les commandes du mois de juin 2023 "si les tensions nationales sur ces médicaments étaient persistantes". Mais face à la situation, le ministère de la Santé et de la Prévention a indiqué cette semaine que "d’importantes livraisons sont en cours".

"Depuis le 7 avril pour la spécialité Gymiso dans les circuits ville et hôpital, 46 500 boîtes ont été livrées au total, soit plus de 3 mois de consommation habituelle, depuis cette semaine pour le médicament MisoOne en conditionnement unitaire, 45 000 boîtes ont été délivrées" détaille-t-il.
 
Le ministère a également indiqué que les livraisons de la spécialité Gymiso "ont permis d’honorer des commandes en attente, les boîtes restantes assurant une couverture large des besoins".

Les professionnels de santé qui rencontreraient des difficultés à s’approvisionner auprès de leur pharmacie habituelle "peuvent orienter les patientes vers les centres IVG les plus proches, qui disposent d’autres solutions adaptées pour garantir l’accès à l’interruption volontaire de grossesse" termine l'ARS.

- Le misoprostol, qu'est-ce que c'est ? -

Le misoprostol est la substance active des pilules abortives, qui permet de provoquer l'expulsion de l'embryon. Il est prescrit par les professionnels de santé autorisés à pratiquer des IVG médicamenteuses : médecins généralistes, sage-femmes, gynécologues…Lors d'une IVG médicamenteuse, la prise du misoprostol est précédée de celle du mifépristone, qui interrompt la grossesse.

Ce médicament est donné "soit lors d'une consultation, mais il y a un risque d'expulsion sur le trajet de retour au domicile, soit, de préférence, à domicile après prescription par un établissement de santé, par un professionnel de ville autorisé (médecin et sage-femme) ou par un centre de planification ou d'éducation familiale ayant établi une convention avec un établissement de santé" détaille le site Améli.

Le misoprostol n'est généralement pas disponible dans les pharmacies de l'île pour le grand public : les patientes se voient délivrer leur cachet par leur professionnel de santé. Le médicament n'est d'ailleurs pas disponibles dans toutes les pharmacies de l'île. "Si la pharmacie n'a pas de demande, elle ne commande pas de pilules pour qu'elles ne périment pas. On peut cependant commander auprès d'elles avec une ordonnance" précise l'Union régionale des pharmaciens.

L'IVG médicamenteuse est possible du début de la grossesse jusqu’à la fin de la 7e semaine de grossesse (9 semaines après le premier jour des dernières règles). Les patientes doivent ensuite se tourner vers une IVG chirurgicale.

En 2020, 4.430 IVG ont été réalisées à La Réunion d'après les chiffres du ministère de la Santé. La proportion entre IVG médicamenteuses et chirurgicales n'est cependant pas dispobile.

Le taux de recours aux IVG diminue en France métropolitaine : en 2020 il est de 14,9 pour 1 000 femmes âgées de 15 à 49 ans, contre 15,6 ‰ en 2019. Dans les départements et régions d’outre-mer (DROM), il est quasiment stable : 28,4 ‰ en 2020, contre 28,5 ‰ en 2019.

ks/as/www.imazpress.com / redac@ipreunion.com

Ces articles pourraient aussi vous intéresser