Océan Indien par Imaz Press, mercredi 31 mai 2023 à 12:18

Mafate : Le transport en benne sur la piste de la rivière des Galets définitivement interdit

image description
image description

Le transport en benne sur la piste de la rivière des Galets, c’est définitivement terminé. Les taxiteurs ont signé ce mardi 30 mai 2023 une convention avec la mairie de La Possession et la préfecture sur les nouvelles règles de transport. Une signature qui met fin à plusieurs mois de négociations. (Photo photo d’illustration rb/www.imazpress.com)

Sept candidats ont signé la convention ce mardi. "Depuis quelques temps on savait qu'on devrait passer à quatre personnes, on s'était préparé" indique Fabrice Bègue, président du SAS Tuit-tuit qui regroupe six des taxiteurs, et gestionnaire de transport. "J'avais déjà commencé à planifier ce changement, le gros souci ça va être l'organisation. Pour l'instant on va tourner avec les pick-up disponibles, dans l'attente de recevoir nos mini-bus avec neuf places avec le chauffeur" ajoute-t-il.

"Les mini-bus sont déjà prêts en Allemagne, ils attendent juste qu'on confirme la commande. Aujourd'hui le nerf de la guerre c'est l'argent : il y en a pour 500.000 euros. Les banques attendaient la signature de cette convention, c'est maintenant dans les tuyaux."

Pour faire face à cette perte de clients, de nouveaux tarifs seront appliqués dès ce jeudi : 8 euros pour les Mafatais, et 14 euros pour les autres. Seul un des candidats retenus lors de l'appels à manifestation d’intérêt a décidé de rester sur un tarif de 12 euros pour les Mafatais, et 16 euros pour les autres.

"Le problème du tarif, malheureusement on ne peut pas faire autrement vu le nombre de personnes qu'on a en moins par véhicule" regrette Patrice Bègue. "Il faut aussi que l'on pense à l'investissement à prévoir pour changer nos véhicules. Les tarifs font tiquer, mais malgré quelques réflexions c'est quand même accueilli comme il faut. Les gens ne sont pas dupes de la situation" assure-t-il.

Les derniers prix ont été négociés la semaine dernière avec les autorités et avec les nouveaux candidats. "Nous sommes revenus au tarif de base pour les Mafatais, car c'est un service d'utilité publique qui revient à 8 euros. On a essayé de faire un effort" ajoute Patrice Bègue.

Pour l'heure, les taxiteurs devront se contenter de quatre personnes en cabine - les quatre personnes temporairement autorisées dans la benne, elles, ne sont plus autorisées.

"On espère être accompagnés par les autorités, la sous-préfecture est présente à nos côtés. Désormais il faut concrétiser rapidement notre demande de financement pour s'équiper de véhicules de huit passagers. Et même lorsqu'on aura pu changer nos véhicules, il faut s'attendre à ce que ça bloque au niveau du transport, notamment pour l'organisation avec les grands groupes" note le taxiteur.

- Respect de l'environnement et tourisme -

Le comité de pilotage présidé par la sous-préfète de Saint-Paul, associant les services de l’État, les collectivités et les parties prenantes, notamment des représentants des Mafatais, permet de mettre en conformité cette activité qui était exercée en dehors de toute sécurité et de tout cadre réglementaire (environnemental, fiscal, assurance et transport public de personnes) depuis plus de 30 ans. La régularisation sera progressive à compter du 1er juin 2023 pour être totale dans le courant du second semestre 2023" indique de son côté la préfecture.

Concernant le respect de l'environnement, point abordé par certaines association écologistes, la préfecture rappelle que "les travaux de remise en état de la piste font l'objet d'une autorisation au titre du code de l'environnement et sont suivis par la DEAL et la Fédération de pêche".

Hors de question aussi d'ouvrir la piste uniquement aux Mafatais. "Cela stopperait une grande partie de l'activité touristique à Mafate. De plus, cela ne serait pas viable pour les transporteurs qui risqueraient donc d'abandonner l'activité et les Mafatais à leur sort" estime la mairie de La Possession.
 
"L'accès par la rivière des Galets est un sentier privilégié par les touristes et permet aux responsables de gîtes de bénéficier d'une pleine activité économique, avec 90 000 nuitées par an à Mafate, tout îlet confondu. Il n'est donc pas envisagé d'exclure les touristes" ajoute la préfecture.

Interrogés sur une éventuelle gratuité du transport pour les Mafatais, le TCO et la mairie de La Possession se renvoient la balle. "La compétence transport revient au TCO, cela n'est donc pas de notre ressort" affirme la commune, tandis que l'intercommunalité indique que " le TCO est compétent en transport urbain et scolaire uniquement".

Lire aussi : Nouvelle réglementation pour le transport en benne dans la rivière des Galets : Mafate est en colère

www.imazpress.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : Actus réunion

Ces articles pourraient aussi vous intéresser