Océan Indien par Imaz Press, vendredi 23 juin 2023 à 14:19

Progression des passages aux urgences : La circulation du virus de la grippe en hausse chez les moins de 15 ans

image description
image description

Ce vendredi 23 juin 2023, Santé publique France fait le point sur la situation épidémiologique à La Réunion. Le fait à noter, est l’augmentation de la circulation du virus de la grippe, mais sans impact sanitaire important. Il est d’ailleurs constaté une progression des passages aux urgences (+66% avec 25 passages en semaine 24). Les hospitalisations restent stables avec trois hospitalisations. Les personnes de moins de 15 ans sont les plus concernées (68% des passages aux urgences).

Point épidémiologique de la semaine 24 (12/06/2023 au 18/06/2023)

Les passages aux urgences étaient à la hausse en semaine 24 comparés à la semaine précédente. Pour les moins de 15 ans, les passages aux urgences étaient également à la hausse (15,8%) de même pour les plus de 65 ans (3,3%).

Le taux de participation du réseau de médecins sentinelles était de 77 % avec 2 351 consultations de ville déclarées en S24 avec une forte hausse des consultations pour IRA (insuffisance rénale aiguë) (6,7 % en S24 vs 4,4 % en S23) en lien avec la circulation virale du rhinovirus et de la grippe de type B.

- Covid-19 -

Le niveau de la circulation virale se stabilisait à un niveau faible en S24, avec un taux d’incidence stable à 41 cas pour 100 000 habitants en S24 (42 cas pour 100 000 habitants en S23). Le TP était en diminution à 23% en S24 (vs 26% en S23), alors que l’activité de dépistage était en légère hausse avec un taux de dépistage passant de 159 tests pour 100 000 hab en S23 à 180 tests pour 100 000 hab en S24.

L’impact hospitalier est toujours à un niveau bas. En S24, aucun nouveau patient n’a été admis en unité de soins critiques (par rapport à un nouveau patient en S23). Au 21 juin 2023, 7 patients COVID-19 étaient hospitalisés en unités de soins critiques.

En S24, une diminution des hospitalisations de patients positifs à la COVID-19 a été observée avec 9 nouvelles hospitalisations en S24 contre 16 en S23.

Du 11 mars 2020 au 21 juin 2023, 1 001 décès de patients hospitalisés ont été déclarés. En S24, deux nouveaux décès sont à déplorer
(vs 0 en S23).

Les passages aux urgences pour motif de COVID-19 était en légère diminution en S24. En S24, 22 passages aux urgences pour motif de COVID-19 ont été comptabilisés contre 24 la semaine précédente. Le nombre d’hospitalisations après un passage aux urgences était stable en S24 et en S23 avec respectivement 12 et 13 hospitalisations.

- Mortalité toutes causes -

En S22, le nombre de décès observé, tous âges et toutes causes (n=96), était inférieur au nombre de décès attendu (n=110).
Le nombre de décès était en légère diminution comparé à la S21 (n=98).

Chez les 65 ans et plus, en S22 le nombre de décès observé (n=69) était inférieur au nombre de décès attendu (n=83). Comparé à la semaine précédente, le nombre de décès observé

était en diminution (n=77 en S21)

Aucun excès significatif de mortalité toutes causes n’a été observé depuis la semaine 32- 2022 (du 08 au 14 août 2022) à La Réunion.

- Syndrome grippal -

En S24, il est constaté une progression des passages aux urgences (+66% avec 25 passages en S24 vs 20 en S23). Les
hospitalisations restent stables avec 3 hospitalisations en S24. Aucun cas en réanimation n’a été admis pour un motif de grippe. Les
personnes de moins de 15 ans sont les plus concernées (68% des passages aux urgences). La surveillance virologique a montré une
circulation virale majoritaire de grippe de type B (Figure 9). A ce stade, La Réunion n’est pas en phase épidémique.

Les passages aux urgences pour motif IRA était en augmentation en S24 (n=123 en S24 vs 101 en S23). Le nombre
d’hospitalisations était également en augmentation avec 60 nouvelles hospitalisations en S24 versus 44 en S23. La part d’activité globale pour IRA était en légère augmentation (3,4% en S24 vs 2,8% en S23).

Il est constaté une intensification de la circulation virale du rhinovirus en cette période d’hiver austral avec un taux de positivé de 22% en S24 vs 16% en S23.

En médecine de ville, la part d’activité pour IRA est en forte en hausse en S24 avec 6,7% de l’activité vs 4,4% en S23. La part d’activité est au niveau de la moyenne 2013-2022.

- Bronchiolite -

Les passages aux urgences pour motif de bronchiolite chez les enfants de moins de 2 ans étaient stable à 35 en S23 et S24. Le nombre des nouvelles hospitalisations était en augmentation avec 19 nouvelles hospitalisations en S24 contre 13 en S23 (Table 1).

Parmi toutes les hospitalisations codées chez les enfants de moins de 2 ans, la part d’hospitalisation pour motif de bronchiolite était à la hausse en S24 comparé à la semaine précédente (54% vs 37% la semaine précédente).

La part pour bronchiolite de l’activité globale pour les moins de deux ans était de 11 % en S24. D’un point de vue de la surveillance virologique, il a été identifié exclusivement du VRS de type B avec une progression du taux de positivité (5% en S24 vs 2% en S23). A ce stade, La Réunion n’est pas dans un contexte d’épidémie de bronchiolite.

- Gastro -

En S24, le nombre de passages aux urgences pour motif de gastro-entérite tous âges était en baisse avec 56 passages en S24 contre 59 la semaine précédente. Le nombre d’hospitalisations était en augmentation avec 11 hospitalisations en S24 contre 7
hospitalisations en S23.

Les passages aux urgences pour motif de gastro-entérite chez les enfants de moins de 5 ans étaient également en légère baisse (n=20)
comparés à la semaine précédente (n=22). A noter 6 nouvelles hospitalisations enregistrées en S24 contre 4 en S23.

En S24, la part de l’activité globale pour gastro-entérite chez les moins de 5 ans était en stable à 6 %.En S24, le nombre de passages aux urgences pour motif de gastro-entérite tous âges était en baisse avec 56 passages en S24 contre 59 la semaine précédente. Le nombre d’hospitalisations était en augmentation avec 11 hospitalisations en S24 contre 7
hospitalisations en S23.

Les passages aux urgences pour motif de gastro-entérite chez les enfants de moins de 5 ans étaient également en légère baisse (n=20)
comparés à la semaine précédente (n=22). A noter 6 nouvelles hospitalisations enregistrées en S24 contre 4 en S23.

En S24, la part de l’activité globale pour gastro-entérite chez les moins de 5 ans était en stable à 6 %.

- Dengue -

Après 2 semaines sans nouveaux cas, un cas de dengue a été confirmé par PCR à St Joseph. La situation de cette ville est suivie par SpF et les équipes de la LAV-ARS, même si depuis quelques jours une nette baisse des températures est observée.

De façon globale, la circulation est faible, inférieure à celle de 2022 à la même période du début d’hiver austral (Figure 7). L’activité liée à la dengue est également très faible à la fois aux urgences et en médecine de ville.

- Leptospirose -

Au 21 juin 2023, après investigation, 110 cas biologiquement confirmés (PCR ou sérologie) ont été déclarés à l’ARS (versus 142 pour la même période de 2022). Cette année, le pic épidémique a été plus tardif que celui de 2022 et de plus faible intensité. Au
cours du mois de mai 2022, un maximum de 29 cas a été enregistré, contre un maximum de 48 et 49 cas respectivement en mars et avril 2022).

L’épidémie s’étale dans la durée. Douze nouveaux cas sont survenus en S20/2023 alors qu’en 2022 le nombre de cas devenait inférieur à 5 pour le reste de l’année. Ce sont 55% des cas qui résident dans le sud de l’île (dont 25 cas à Saint-Joseph et 15 cas au Tampon).

Le mois de mai 2023 a été le plus chaud sur 56 ans de mesures avec un bilan de pluviométrie moyen faiblement déficitaire (-15%), mais excédentaire sur la frange sud-est de St-Joseph à Ste-Rose (source : Météo France).

Entre la S01 et S24-2023, 67 passages aux urgences dont 46 hospitalisations pour suspicion de leptospirose ont été identifiés (comparés à respectivement 103 passages et 67 hospitalisations pour la même période en 2022). Le taux d’hospitalisation après passage aux urgences (68%) reste stable par rapport à 2022 (65%).

www.imazpress.com/redac@ipreunion.com

Ces articles pourraient aussi vous intéresser