Un caricaturiste croque Mayotte dans une nouvelle bande dessinée

Après trois ans de travail, Philippe Morelle, alias Phil Ouzov a convaincu un éditeur de La Réunion d’imprimer sa BD sur Mayotte. L’ouvrage, volontairement poil à gratter, est arrivé à Mayotte, avec un 19 avril de séances de dédicaces. Jean-Luc Schneider, l’éditeur, décrit un livre « pas méchant, mais qui pique un peu » avec « un ton juste qui passe bien avec le dessin ». Nous avons interrogé l’auteur sur ce dernier-né de la littérature mahoraise.

Le JDM : Pouvez-vous nous raconter la genèse de cette bande dessinée ?

Phil Ouzov : J’ai toujours voulu être auteur de BD. Je suis prof de maths en retraite, c’est ma troisième année à Mayotte et il y avait matière à faire quelque chose. Je connaissais les Comores, j’y avais fait quelques dessins. Ici, je suis allé jusqu’au bout de la démarche.
Le personne, c’est une prof de maths qui arrive à Mayotte. J’ai recyclé des gags que j’avais depuis un moment. Lors d’un remplacement en lycée, ça m’a donné une idée plus précise. Et comme l’actu est assez chaude, il y a vraiment matière.

Qu’est-ce qui lui arrive à ce personnage ?

J’aime que ça bouge, donc il y a de l’action. Elle est prof de maths en métropole et elle demande sa mutation à Mayotte. Elle arrive ici et découvre que tout n’est pas rose. Insécurité, grèves, mais aussi des élèves charmants et polis, c’est un point positif pour elle. Et puis elle se fait attaquer en forêt par des jeunes avec des chombos.

Comment on rend drôle une attaque au chombo ?

En fait un copain va l’aider dans son face à face avec les jeunes. En soi ce n’est pas drôle, mais c’est fait de manière caricaturale. Je ne suis pas un donneur de leçons, quand je dessine ça doit être un moment de plaisir, pour moi et pour le lecteur aussi. Après, le rôle d’un caricaturiste, c’est aussi de parler de choses dures, mais de manière humoristique. Je fais aussi de la caricature de presse.

Avez-vous d’autres livres en préparation ?

J’ai d’ors et déjà terminé un dictionnaire sur Mayotte qui est assez polémique, mais en riant. Il n’a pas encore été édité. Par exemple, M c’était facile, j’ai choisi Maki. I, j’ai pris Islam. Il y a une image et une description pour chaque lettre. Si avec le zébu, Z était facile, j’ai eu plus de mal avec le X. J’ai choisi le X pour évoquer la prostitution. C’est à la fois documenté et poil à gratter.

Dernière question, pourquoi ce pseudo : Phil Ouzov ?

Au départ c’était embêtant, il y a déjà beaucoup de « phil » dans le monde du dessin. Il y a beaucoup de Morelle aussi. Phil Ouzov, c’était juste pour rire et pour qu’on ne me reconnaisse pas trop facilement. Je ne me prends pas au sérieux donc la ressemblance avec « philosophe », c’était aussi une façon de me moquer de moi-même.

Y.D.

mots clés de l'article : Culture , Mayotte , Comores , loisirs , insécurité , orange , Océan Indien , Une , Magazine , bande dessinée , prof de maths

à voir également en vidéo

horaire des barges

Petite terre (Quai Issoufali)
Chaque 1/2h: 06h00 - 20h00
Chaque heure: 20h00 - 03h00

Grande terre (Gare maritime)
Chaque 1/2h: 06h30 - 20h30
Chaque heure: 20h30 - 03h30
voir toutes les horaires de barges