Océan Indien par Imaz Press, vendredi 1er décembre 2023 à 10:40

Un site historique : Pont de la Rivière de l’Est : un chantier hors normes pour une restauration dans les règles de l’art

image description
image description

Après plusieurs années de travaux, le pont suspendu de la rivière de l’Est retrouve de sa superbe. Érigé en 1893 par les ingénieurs et industriels Ferdinand Arnodin et Pierre-Joseph Bonnin pour relier l’Est au Nord, le pont est fermé au public depuis 2016 pour des raisons de sécurité. En 2020, le pont a été sélectionné comme projet emblématique de La Réunion par la Mission Patrimoine portée par Stéphane Bern. Trois années après… le pont a été inauguré ce jeudi 30 novembre en présence de la ministre de la Culture Rima Abdul-Malak et le ministre délégué aux Outre-mer Philippe Vigier. Retour sur un chantier hors normes (Photos : sly/www.imazpress.com)

"Les études ont commencé en 2018. En 2020 on a lancé l'appel d'offres et en octobre 2021 on a démarré le chantier de restauration. Un chantier de deux ans", souligne Franck Orgerit, chef du service ouvrages d'art pour la Région Réunion.

Un projet qui consistait en la remise en état de l'ouvrage initial comme Ferdinand Arnodin l'avait conçu, "comme à l'état de 1894".

"L'ouvrage a subi tout au long de sa vie des renforcements" rappelle-t-il. "On a changé tous les câbles, démonté le tablier. Pendant quelques mois il n'y avait que les deux piles de chaque côté", explique Franck Orgerit.

Un tablier reconstitué par élément de cinq mètres "qu'on a additionné les uns après les autres jusqu'à reconstituer le tablier. On a également changé le platelage désormais fait de 11 centimètres de bois".

Les selles d'appui ont aussi été refaites, "il s'agit de la partie au-dessus des piles par laquelle les câbles passent", explique le chef du service de la Région, Franck Orgerit.

Les agents du chantier ont ensuite dû démonter les garde-corps et les poutres de type "arnodin" – une structure qui permet de rigidifier le tablier.

Un chantier où il a fallu procéder à un travail de désamiantage et d'enlèvement du plomb sur les câbles repeints dans les années 1990.

(Photo : Fondation du patrimoine)

Des nouveaux câbles, repeints dans une couleur "bitumeuse noire" qui se rapproche des photos d'époque, ont été installés. En tout ce sont plus de 4.500 mètres de câbles neufs qui ont été déroulés.

Du pont d'origine restent les deux piles maçonnées, le garde-corps et des suspentes, les tiges métalliques qui relient les câbles porteurs du haut au tablier aux câbles de revers situés sous le pont. Tout le reste est neuf mais a été fabriqué dans l'esprit et avec les techniques de l'époque.

(Photo : Fondation du patrimoine)

Lire aussi - Pont suspendu de la Rivière de l'Est : au bout du chantier viendra la renaissance

- Un vaste projet de rénovation -

En 2020, lors de la création du Loto du Patrimoine par Stéphane Bern, le pont de Sainte-Rose fut sélectionné pour faire l'objet d'un vaste plan de rénovation.

Depuis son inscription au titre des monuments historiques nationaux en 2018 et sa sélection par la Fondation du patrimoine il y a deux ans, un important travail de restauration a été mis en place.

Objectif, rendre ce pont aux piétons et implanter des espaces de ventes sur les aires d'accueil.

Des points de vue seront aussi proposés depuis la RD3 et un projet de tyrolienne est en cours. Si dans un premier temps il avait été envisagé de faire du saut à l'élastique sur le site, la proposition n'a pas été retenue. Les études réalisées sur l'impact touristique tablent sur 100.000 visiteurs par an en moyenne.

Coût du projet : 12 millions d'euros hors taxes, dont 70% sont financés par les fonds européens de la Feder, 16% par la Région, 10% par la Direction des affaires culturelles (Etat) et 4% par la Mission Patrimoine.

- Un site historique -

C'est en 1893 que ce pont suspendu est construit par les ingénieurs et industriels Ferdinand Arnodin et Pierre-Joseph Bonnin, spécialistes des ponts à câbles et considérés comme les inventeurs des ponts transbordeurs.

Construit pour relier la région Est à celle du Nord, ce pont a eu comme première vocation de développer l’industrie sucrière par le transport des cannes sur un pont et non plus par un passage à gué de la rivière.

Ce pont implanté à 42 mètres au-dessus de la rivière fut du pont de la rivière de l'Est le plus long pont du monde lors de sa livraison.

Mais en 1979, le pont est fermé à la circulation, ne répondant plus aux normes de sécurité. Devenu haut lieu touristique pour les piétons, il fut également interdit dès 2016 au public.

Désormais, le pont de la rivière de l'Est a retrouvé son image d'antan.

Si l'inauguration a eu lieu ce jeudi 30 novembre 2023, il faudra encore attendre un peu pour le traverser. "On espère l'ouvrir, même en mode dégradé à la fin de l'année", souligne la Région, évoquant le fait que les travaux aux abords ne sont pas encore terminés.

Si tout va bien, le pont devrait être accessible au public d'ici le mois de mars 2024.

Lire aussi - Sainte-Rose - Le pont suspendu de la rivière de l'Est classé monument historique

ma.m/www.imazpress.com/redac@ipreunion.com

Ces articles pourraient aussi vous intéresser