Océan Indien par Imaz Press, vendredi 14 avril 2023 à 03:42

Visite de terrain : TCO : Madagascar s’intéresse à la gestion des déchets à La Réunion

image description
image description

Ce jeudi 13 avril 2023, une délégation malgache de l’île Sainte-Marie était en visite au centre de tri des déchets à recycler de la côte Ouest géré par Cycléa au Port. Cette visite de terrain s’organise dans le cadre d’une coopération décentralisée. Le TCO reçoit la délégation pendant tout une semaine pour concrétiser ce partenariat et partager sur la gestion des déchets mais également le tourisme durable et la gestion de l’eau (Photo : sly/www.imazpress.com).

Henry Hippolyte, vice-président du TCO et président de Cyclea était présent ce jeudi pour accompagner le maire de l'île Sainte-Marie et sa délégation dans cette visite.  "La gestion des déchets est un axe très important dans le développement d'un territoire. Notre savoir-faire doit profiter aux pays de l'Océan Indien tel que Madagascar" affirme-t-il.

- Des pistes de travail pour Madagascar -

Pour Joseph Razaka, maire de la commune Urbaine de Sainte-Marie à Madagascar, cette visite est l'opportunité de faire "une reconnaissance de terrain". "C'est une façon de pouvoir améliorer nos compétences et se protéger du problème que peut devenir la gestion des déchets à Madagascar et dans notre commune. Cela nous permet aussi d'évaluer la manière dont on gère nos déchets" développe-t-il.

Pour le moment, à l'île Sainte-Marie, la majorité des déchets sont végétaux et il n'y aurait pas assez de déchets plastiques pour rentabiliser l'installation d'un centre de tri tel que celui de Cyclea.

Toutes les étapes du processus de tri du centre de l'Ouest ont été présentées afin d'apporter des pistes de travail à la délégation malgache concernant la gestion des déchets dans leur commune. "Notre processus doit encore être amélioré mais nous avons surtout souhaité montrer comment on peut optimiser l'économie circulaire, le réemploi et la revalorisation des produits" explique Henry Hippolyte.

- Valoriser les déchets -

Dans un premier temps, un camion arrive chargé de déchets à l'arrière du centre. Une pelle prend ensuite la matière déposée et la mélange avant qu'elle n'arrive sur un premier tapis et une première cabine de pré-tri. Lors de cette première étape les gros objets non concernés par le recyclage sont retirés.

Près de 50% des déchets emmenés par les camions dans ce centre de tri sont non valorisables. D'où l'intérêt pour Cyclea de poursuivre la sensibilisation des publics à un meilleure tri chez soi.

D'ici la fin de l'année cette première étape physique ne sera plus manuelle. Une machine viendra effectuer la tâche pour faciliter le travail des agents qui passeront en contrôle de qualité.

Une fois la première cabine, un deuxième tri est effectué pour séparer les plastiques et les papiers avant de les envoyer dans le presse à balles qui les comprime en gros cubes. Ce produit final part en conteneurs en Europe mais aussi en Inde pour le carton. "Plus le produit est de qualité plus il pourra être commercialisé. Ici, on transforme les déchets comme on transformerait du plomb en or" lance le directeur du site.

Dans ce centre de tri, les écoles sont également accueillies pour des visites de sensibilisation à l'environnement et la gestion des déchets.

À lire aussi : Le TCO renoue un partenariat avec Madagascar

ks/www.imazpress.com/redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : ZOOM , Actus réunion , TCO Actualité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser