Réunion par Imaz Press, vendredi 10 juillet 2020 à 09:48
[VIDÉO] Plan de relance du Conseil départemental

Une grosse enveloppe de 500 millions d’euros pour booster l’économie réunionnaise

image description
image description

Ce vendredi 10 juillet 2020, le Département a présenté son Plan de relance économique et sociale pour la sortie de la crise, et amortir les chocs "sanitaire, économique et sociétal". Cyrille Melchior s’était entretenu avec le président de la République dès le mois de mai pour aborder ce plan de relance . Le Département débloque ainsi 40 millions d’euros pour soutenir la population qui a été lourdement frappée par la crise. Une enveloppe est également dédiée à la lutte contre la dengue. Côté économie, ce sont 500 millions d’euros qui sont débloqués pour aider les entreprises, et 200 millions sont dédiés au logement. Le Conseil départemental annonce également un dispositif "RSA " pour permettre à 5.000 bénéficiaires un retour à l’emploi. (Photo es/www.ipreunion.com)

La semaine prochaine se tiendra l’assemblée plénière, afin de voter le plan de relance départemental qui prévoit de nombreuses mesures pour faire à la crise d’aujourd’hui et construire le monde de demain. "Cette grave crise mérite toute notre attention. Nous mettons en place dès la semaine prochaine un plan de relance et de soutien, notamment sur le plan sanitaire et social", affirme le président du Conseil départemental, Cyrille Melchior.

- Protéger dès aujourd’hui -

Dans un premier temps, il s’agit de protéger les acteurs fragilisés par la crise et de favoriser la reprise des activités économiques. En premier lieu, le plan s’attache à participer à l’amélioration des conditions sanitaires en frappant un grand coup contre la dengue et en nettoyant La Réunion. " Nous recensons 19 décès dû la dengue depuis ce début d’année 2020, nous voulons améliorer les conditions sanitaires, nous débloquerons pour cela 7,5 millions d’euros " précise le président du Département.

Mais il s’agit aussi de protéger les habitants, ceux qui étaient déjà fragiles et ceux qui ont été fragilisés par la crise. " Ce seront 20,5 millions d’euros qui seront débloqués pour soutenir les personnes vulnérables " prévient le Département.

Pour cela, plusieurs mesures vont être mises en place visant notamment à combattre le décrochage scolaire, et en favorisant le soutien scolaire et la formation, à tout âge. Mais aussi le soutien aux ménages les plus défavorisés, et la lutte contre l’isolement des personnes âgées. " "Nous allons accompagner près de 120.000 familles bénéficiaires du RSA, lourdement frappées par cette crise en créant un pass social qui prendra la forme d’un chéquier-services. Il sera utilisable comme titre de paiement pour les personnes vulnérables. " indique Cyrille Melchior

Lire aussi : Une enveloppe de 41,5 millions d'euros pour les publics fragiles

Le plan s’attache aussi à soutenir les entreprises et favoriser la création d’emploi, par différentes mesures, comme par exemple des aides financières pour consolider leur trésorerie, ainsi que les indépendants, agriculteurs, commerçants, … " Ce sont 500 millions d’euros d’investissements prévus sur 5 ans. Le Département s’engage à mobiliser ces ressources pour réaliser des investissements structurants et productifs en emploi dans les secteurs-clés de l’économie réunionnaise " indique Cyrille Melchior.

Autre projet, mettre en place le "RSA " : c'est-à-dire "permettre à 5.000 bénéficiaires du RSA un retour à l'emploi, les accompagner vers un emploi durable, pérenne". Ce dispositif sera déployé entre septembre 2020 et juin 2021.

- Innover pour demain -

Parallèlement aux mesures d’urgence, ce plan de relance propose d’amorcer un virage vers une production durable à La Réunion, qui permettra aux citoyens et aux entreprises d’affronter les défis économiques, écologiques et sociaux à venir, en préservant l’environnement. Ainsi, le plan AGRIPEI 2030, déjà amorcé à La Réunion sera renforcé, la qualité de la production locale sera accélérée, et de grands investissements permettront de renforcer la sécurité alimentaire du territoire.

" C’est une course de vitesse a insisté le président du Département, lors de la présentation de ce plan. Nous ne pourrons pas empêcher le chômage d’augmenter dans les mois qui viennent, suite à la crise que nous avons traversée, mais nous pouvons amortir le choc et aider les entreprises et les citoyens à mieux rebondir. Quand je parle d’entreprises, j’inclus tout le monde : les entrepreneurs et salariés, mais aussi les indépendants et les autoentrepreneurs, et bien sûr les jeunes qui arrivent sur le marché de l’emploi. "

- Un plan en cinq axes –

Le Conseil Départemental consacrera près de 570 millions d’euros à son plan de relance dans les 5 ans à venir. Ce plan repose sur cinq grands axes :

• Sauver les emplois en protégeant l’économie et l’industrie départementale • Accompagner les personnes les plus touchées • Développer une économie plus durable • Investir dans les projets d’aménagement • Protéger les citoyens et innover dans la santé, notamment dans la lutte contre la Covid et la dengue.

Lire aussi : Cyrille Melchior souhaite que le Département participe à un grand plan de relance

Le dispositif sera voté la semaine prochaine et tout sera déployé à partir d'août-septembre. "Nous voulons aller vite, dans les 6 prochains mois pour les prestations sociales, et pour les investissements, dans les 5 prochaines années" ajoute le président du département.

es / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

Ces articles pourraient aussi vous intéresser