Au coin, les poux !

photo Alain JOCARD/AFP

Les petites bestioles qui montent, qui montent, qui montent et qui gratouillent, ça fait partie du folklore rentrée des classes. Etonnant d’ailleurs qu’on n’ait pas lancé une ligne d’accessoires à leur effigie, tellement ils font partie du décor. Pour l’instant du moins, car après avoir essayé ces quelques astuces naturelles, sans doute n’en entendrez-vous plus parler... pour quelques jours, quelques semaines. Qu’importe, puisque vous aurez trouvé la clé pour vous en débarrasser...

Les poux ont vérifié leurs cartables, chaussé leurs baskets neuves… eux aussi. Et les voilà très assidus à faire leurs devoirs : gratouilles, gratouilles et encore gratouilles. Pour en venir à bout, nul n’est besoin de se ruiner en produits coûteux plus ou moins chimiques. En cherchant bien dans vos placards, vous devriez trouver de quoi les envoyer en retenue pour un moment.

Des méthodes odorantes

Pour venir à bout des poux il faut les asphyxier. C’est pas beau, ok mais bon. Oubliez le gaz sarin, introuvable – Dieu merci – sur le marché honnête. Optez plutôt pour une tête d’ail. Ecrasez une dizaine de gousses que vous mélangerez avec 1 cuillère à soupe de jus de citron. Appliquez la mixture sur le cuir chevelu de votre chérubin et laissez agir au moins 45 min. Oui, je reconnais, il y a comme un petit relent d’ail qui persiste quelques heures ou plus. Faut ce qu’il faut. Si vraiment vous êtes réfractaire à l’odeur, tentez les oignons. Un peu moins hard sur l’odeur mais beaucoup plus contraignant : pendant trois jours de suite, il faudra masser le cuir chevelu de votre petit loup avec le jus d’oignon, laisser reposer la nuit et rincer au matin. De vous à moi, faut être motivé pour tenir le coup. Consolation, l’odeur sera moins tenace. Si, si…

Des matières grasses

Même objectif, étouffer les bestioles.  Les poux ne survivent pas à des bains répétés d’huile d’olive, d’huile de coco ou à un enveloppement dans la vaseline. Appliquez l’un de ces trois ingrédients – non, même désespérée, évitez le faire un prix de gros pour le trio gagnant, vous le paieriez cher au rinçage – sur toute la chevelure et le cuir chevelu. Laissez posé toute la nuit (petit conseil, coiffez votre petit ange d’un bonnet de bain) et au petit matin, lavez au moins deux fois avec un shampooing pour cheveux gras. Renouvelez l’opération trois nuits de suite. Oui, c’est pénible. Mais efficace, paraît-il…  De vous à moi, l’huile de coco a ma préférence, vous devinerez aisément pourquoi, sauf qu’en général il faut au moins sept jours de traitement contre trois pour l’huile d’olive. Autre solution : la mayonnaise. Avantage, le masque ne reste posé que deux heures. Solution à préconiser si toute la famille a momentanément le nez bouché par une rhinite bien opportune.

Des huiles essentielles

Ca ne marche pas avec tout le monde par contre. Tout dépend de la nature des cheveux. Mais au moins pour son côté naturopathe très tendance, ça vaut le coup d’essayer. Première de la classe, l’huile essentielle d’arbre à thé à bien la diluer selon le conseil du pharmacien avec 4 cuillères à soupe d’huile d’olive. L’odeur n’a pas 20 sur 20 et si vous ne la supportez pas, passez à la lavande. Laissez posé pendant 30 minutes, puis lavez et rincez. Mais on vous l’a dit, ça ne marche pas à tous les coups. Surtout si les cheveux de votre enfant ne laissent pas passer le peigne anti-poux.

Des produits ménagers

Du bicarbonate de soude ou du vinaigre de vin blanc. A votre choix. Ce sont des produits miracle dans la maison, alors pourquoi pas dans les cheveux ? Mais pas tout seul, en ce qui concerne le vinaigre blanc. Pour que ça fonctionne, il faut une recette qui ne manque pas de sel. Au moins quatre cuillères. Oui, du sel, du gros si possible. Et autant de vinaigre blanc. Versez le mélange dans un récipient à spray, aspergez les cheveux et laissez posé pendant au moins deux heures, les cheveux recouverts d’un bonnet de bain. A refaire au moins trois jours de suite. Ou plus si les poux persistent.

Mais bon, si vous ne voulez pas passer pour un parent persécuteur, vérifiez tout de même que votre enfant ne s’est pas gratté au point de créer des microlésions. C’est un conseil. Mieux, un guide de survie. Sinon, préparez la douchette et rincez fissa avant que les pompiers n’arrivent… Et si vraiment, après ces traitements de choc, les poux persistaient, on en doute, mais bon,  il y a des obstinés partout, reste la solution onéreuse mais tendance de vous renseigner sur un nouveau salon de coiffure anti-poux quelque part dans l’île qui ébouillante les poux avec des jets de vapeur à 58C°. La séance dure un bon moment, de une heure à trois heures en fonction de longueur et de l’épaisseur des cheveux et ça coûte son prix. C’est pourquoi on n’insiste pas pour vous donner l’adresse. L’ail, finalement, c’est économique, non ?

ml/www.ipreunion.com  

à voir également en vidéo

horaire des barges

Petite terre (Quai Issoufali)
Chaque 1/2h: 05h30 - 20h00
Chaque heure: 20h00 - 00h00

Grande terre (Gare maritime)
Chaque 1/2h: 06h00 - 20h30
Chaque heure: 20h30 - 00h30
voir toutes les horaires de barges