Réunion mardi 10 mars 2020
Les rassemblements de 1.000 personnes interdits (actualisé)

Coronavirus : les réunions électorales maintenues à La Réunion

image description

Aucun cas de coronavirus n’est recensé à La Réunion. Comme l’ensemble des territoires des outre-mer, l’île en alerte de stade 1. Comme partout en France l’interdiction des rassemblements de plus de 1000 personnes s’applique à tous les événements "à l’exception des manifestations qui concourent à la continuité de la vie de la Nation (concours, examens, etc..)". Dans ce cadre toutes les réunions électorales sont autorisées et restent maintenues. Ces décisions resteront en vigueur au moins jusqu’au 15 avril 2020. Elles ont été confirmées ce lundi 9 mars 2020 au cours d’une réunion de la "Task Force Interministérielle dédiée aux territoires d’outre-mer e(...) composée de l’ensemble des départements ministériels. titre exceptionnel, elle a aussi associé les préfets des 5 départements et régions d’outre-mer, de Saint-Barthélemy, de Saint-Martin et de Saint-Pierre-et-Miquelon" indique le ministère des outre-mer (Photo rb/www.ipreunion.com)

Aucun cas de coronavirus n'étant recensé à La Réunion il n'y a donc aucune mesure restrictive hormis l'interdiction des rassemblements de plus de 1.000 personnes. Cette restriction pourraient impacter l'organisation de certains évenements et notamment les manifestations sportives dans l'île.

Par contre, les concours, les réunions électorales en vue des élections municipales et communautaires, les manifestations sociales, et certains rassemblements bénéficiant d’une exception délivrée par l’autorité préfectorale restent autorisés. Lapréfecture fait le point sur les manifestations concernées par cette restriction :

Les mesures de restriction s’appliquent de la façon suivante, précise la préfecture dans un communiqué publié mardi en fin de matinée. Sont donc interdits "les rassemblements en milieu fermé : le calcul du public doit se faire à un instant T dans une unité de lieu définie. A titre d’exemple, un parc des expositions sera évalué en fonction de la jauge de ses différents halls et non de sa capacité totale d’accueil du public".

Pour les évènements sportifs, "la zone de départ et d’arrivée constitueront l’unité de lieu à prendre en considération", souligne la préfecture. Pour les rassemblements de plein air "la forte promiscuité sera un élément d’appréciation à prendre en compte pour ces rassemblements de plus 1 000 personnes. Cette mesure ne s’applique pas aux marchés forains dès lors qu’ils s’organisent en de multiples stands et espaces séparés" indique la préfecture. "Tout les autres lieux (salle de séminaire, amphithéâtre) dont la jauge excède 1 000 personnes sont concernés"par l'interdiction. La préfecture annonce qu'elle prend "en ce moment contact avec l’ensemble des organisateurs des événements culturels, économiques et sportifs pour évaluer au cas par cas l’application de mesures spécifiques et recenser les besoins éventuels."

- 10 cas confirmés en Outre-mer -

Par ailleurs, le communiqué publié lundi soir par le ministère des outre-mer recense "à ce stade, 10 cas sont confirmés dans les territoires d’outre-mer : 2 cas en Martinique, 5 cas en Guyane, 2 cas à Saint-Martin, 1 cas à Saint-Barthélemy". Il précise que "le stade 1 est maintenu dans l’ensemble des territoires, selon des modalités d’application différenciées, décidées localement par le préfet et l’Agence régionale de santé, en fonction des particularités des territoires".

L’objectif du stade 1 est de garantir la lutte contre l’entrée du virus. "Dans les zones où des porteurs du virus ont été identifiés, les déplacements des personnes touchées sont limités et la zone est circonscrite pour éviter tout contact pour une période de 14 jours" note le ministère.

Pour le moment, le stade 2, dont l’objectif est de freiner la propagation, n’est applicable dans aucun des territoires d'outre-mer.

"La desserte des navires de croisière et la doctrine à appliquer en matière de contrôle des entrées et des escales ont été abordées par la task force interministérielle. Des mesures de prévention particulières sont prises par les préfets pour les îles à l’arrivée des avions et des navires de croisière" souligne le le ministère des outre-mer.

Lire aussi : Covid-19 : le point sur les mesures de sécurité prises au port

Lire aussi : Le paquebot Aïdablu a accosté au port dans le calme

"Une évaluation précise des besoins a été remontée, en termes de masques, de prélèvements pour les tests qui sont aujourd’hui effectifs dans tous les territoires. Les élus locaux et les parlementaires sont informés, en temps réel, de l’évolution de la situation" termine le le ministère.

www.ipreunion.com

Ces articles pourraient aussi vous intéresser