Réunion par Imaz Press, vendredi 15 juillet 2022 à 02:00
Un risque pour la biodiversité

Danger : le corbeau envahit peu à peu La Réunion

image description
image description

Depuis plusieurs années, le corbeau familier, espèce particulièrement invasive, se propage dangereusement à La Réunion. Selon les spécialistes, ce volatile serait arrivé dans notre département via le Grand Port maritime. Pourtant, depuis une vingtaine d’années, un arrêté a été pris afin d’éradiquer cette espèce car, de par son écologie (régime alimentaire, comportement) et sa colonisation potentielle de milieux écologiquement sensibles, cet oiseau menace le patrimoine naturel de La Réunion (Photos : DR)

"Le corbeau est une espèce dangereuse à plusieurs titres" explique l’Office français de la biodiversité. Un plan de communication est en projet sous le pilotage de la DEAL (Direction de l’environnement, de l’aménagement et du logement), afin de lutter contre cette espèce invasive parfois visible près des déchèteries et des ports.

- Le corbeau familier, une espèce importée involontairement -

Contactée, l’association Initiative pour la restauration écologique en milieu insulaire (IRI) souligne : "le corbeau familier (Corvus splendens) est une espèce envahissante qui s’est établie dans 23 pays différents". Elle ajoute, le volatile "a notamment envahi l’île Maurice au début du XXème siècle".

L'espèce ayant une capacité accrue à effectuer des déplacements sur de longues distances via les transports maritimes, cela explique sa présence dans notre département. "Il est fort probable que les individus observés à La Réunion soient arrivés par ce moyen de transport, étant donné la proximité de ces observations avec les points d’entrée maritime de l’île (Le Port, Saint-Pierre, Sainte-Marie)", souligne l’association IRI.

L’association ajoute, "cette espèce a donc été importée involontairement à La Réunion via les transports maritimes depuis d’autres localités qu’elle a envahies, Maurice notamment voie Madagascar et l’Afrique de l’Est".

Si depuis quelques années le corbeau familier se multiplie à La Réunion, le Groupement espèces exotiques envahissantes (GEIR) note que le corbeau "a été signalé à plusieurs reprises depuis 2004, dans différents endroits de l’île". Cependant, depuis dix ans, on en recense beaucoup plus, notamment à Sainte-Suzanne, Sainte-Marie, Saint-Denis, Le Port, Saint-Leu et Saint-Louis. En 2021, l’espèce a également été observée à Saint-Pierre au niveau du port de plaisance.

- Le corbeau, un danger pour notre biodiversité -

La présence de cet oiseau sur notre île n’est pas du tout une bonne nouvelle. "Il pourrait s’avérer impactant pour un grand nombre d’espèces terrestres locales s’il venait à s’implanter durablement", explique Kaylan, Leclerc, coordinateur de "Oiseaux envahissants". Il aurait donc une action destructrice sur notre biodiversité.

Le corbeau familier est un volatile se nourrissant d’ordures, de restes, et surtout, de lézards, de poissons, d’insectes, de fruits mais aussi de petits mammifères. "Il serait impactant par la prédation directe des nichées d’oiseaux indigènes, ainsi que la petite faune terrestre (geckos endémiques, gecko vert de Manapany et le gecko des Hauts)", indique l’association IRI. L'espèce est également défavorablement connue pour les dégâts qu’elle cause à l’agriculture, dans les vergers et les cultures de céréales. Vecteur d’agents pathogènes pouvant provoquer des maladies, le corbeau peut également être un danger pour la vie humaine et la santé animale, .

- Un arrêté pris pour lutter contre cette espèce invasive –

Pour lutter contre le corbeau familier, depuis 2005, un arrêté préfectoral a été pris pour règlementer le prélèvement de cette espèce. " chaque entrée sur l’île, l'oiseau est prélevé par la Brigade Nature Océan Indien, l’Office national de la chasse et de la faune sauvage et maintenant l’Office français de la biodiversité", explique Laurence Provot, chargé de mission espèces exotiques envahissantes à la DEAL.

La destruction de ces individus observés est autorisée par l’arrêté. Tout non-respect de la règlementation donne lieu à une peine d’emprisonnement pouvant allant jusqu’à trois ans.

Depuis le 12 juillet 2005 quatre corbeaux familiers ont été tués. Trois ont été éradiqués depuis le début de l'année année 2022

Que faire si vous en apercevez un ?

"La remontée des observations est cruciale pour engager des actions de lutte contre cette espèce invasive" insiste l’association Initiative pour la restauration écologique en milieu insulaire.

Comment le reconnaitre ? Le corbeau familier est d’une longueur de 40 cm, de couleur noir brillant, y compris pour le bec et les pattes. Sa nuque et sa poitrine sont gris suie et forment un collier plus clair. Le corbeau peut devenir agressif dès lors qu’il s’agit de nourriture ou de défendre son territoire.

Les particuliers peuvent transmettre leurs observations :

- via le site du GEIR, rubrique "Faire un signalement" : https://www.especesinvasives.re/especes-invasives/faire-un-signalement/#formulaire - en contactant l'association IRI (Initiative pour la Restauration écologique en milieu Insulaire) au 06 93 60 74 65 - via le site d'observations naturalistes Faune-Réunion : https://www.faune-reunion.fr/

ma.m/www.ipreunion.com/redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : environnement , biodiversité , DEAL , corbeaux , actus reunion , actualité réunion , Actu Réunion , Info Réunion , Informations Réunion

Ces articles pourraient aussi vous intéresser