[PHOTOS/VIDÉOS] Le volcan se donne toujours en spectacle

Quatrième jour : l’éruption vue depuis les airs

Quatrième jour d’éruption pour le Piton de la Fournaise ce mercredi 14 août 2019 et la lave continue de se rapprocher de la RN2. Dans la nuit de mardi à mercredi plusieurs centaines de personnes sont venues assister au spectacle de la lave déferlant des grandes pentes. Sur leur passage les coulées de feu liquide dévorent la végétation ce qui ralentit aussi leur progression. Traversera ou traversera pas la route, la question reste posée. Restez avec nous pour suivre l’évolution de la situation en direct (Photo rb/www.ipreunion.com)

à 18H51

[La préfecture rappelle les mesures de prudence sur la RN2]

Prudence de tous, respectez le code de la route, mesures de prudence

Pour éviter les accidents, maintenir le libre accès des secours et permettre à ceux qui le souhaitent de profiter du spectacle en toute sécurité, le préfet de La Réunion rappelle les mesures de prudence qui s’imposent à tous :

Conformément au code de la route, le stationnement sur la voie de circulation est strictement interdit (85 verbalisations ont été réalisées depuis le début de l’évènement). Garez-vous sur les emplacements prévus à cet effet ou sur le bas côté dès lors qu’il est suffisamment large pour éviter tout débordement sur la voie de circulation.

Vérifiez que vous ne bloquez ni les autres véhicules stationnés, ni la circulation qui doit rester libre sur les deux voies, les services de secours pouvant avoir à intervenir à tout moment.

Soyez prudents en sortant de votre véhicule et en marchant le long de la route (équipez-vous d’un gilet réfléchissant et d’une lampe le soir notamment) : la zone n’est pas éclairée, vous êtes sur une zone naturelle et non dans un espace public.

Prévoyez des chaussures adaptées ainsi que des vêtements chauds et de pluie, l’amplitude thermique est importante entre le jour et la nuit.

Ne jetez pas vos déchets, emportez-les avec vous.

Ne vous avancez en aucun cas vers les coulées de lave, vous pourriez en effet être victime d’un éboulement, faire une chute mortelle, notamment si vous marchez sur les anciennes coulées de lave, ou souffrir de graves brûlures si le vent se retourne brusquement.

L’éruption volcanique rejette dans l’air des substances telles que le dioxyde de soufre (SO2), un gaz irritant des voies respiratoires, ou encore des particules fines sont rejetées dans l’air. Ces substances peuvent entraîner chez les personnes vulnérables, en cas de concentration localement plus importante, des manifestations physiques telles qu’une toux, une exacerbation d’asthme, une baisse de la capacité respiratoire ou une irritation. En cas de gêne respiratoire ou cardiaque (essoufflement, sifflement, palpitations), il est conseillé à ces personnes de quitter la zone et de consulter leur médecin.

Contexte particulier du 15 août à Piton Sainte-Rose

En raison de la messe de l’Assomption à Piton Sainte-Rose, qui engendre traditionnellement un afflux de personne, la circulation sur la RN2 sera interdite cette année encore le jeudi 15 août 2019 de 6 h à 18 h à Piton Sainte-Rose, sur la portion comprise entre le chemin La Croix et le chemin Pointe des Jardins, pour tous les véhicules terrestres et à moteurs venant du nord comme du sud (sauf pour les bus habilités et les riverains).

Point de situation

L’alerte 2-2 du plan ORSEC Volcan « éruption en cours » est en vigueur depuis le dimanche 11 août après-midi. L’accès du public à l’enclos Fouqué depuis le sentier du Pas de Bellecombe ou depuis tout autre sentier, ainsi que le poser d’aéronefs dans la zone du volcan, sont donc interdits jusqu’à nouvel avis.

Les conditions météorologiques ont permis d’effectuer hier matin une reconnaissance aérienne permettant de localiser les fissures, d’évaluer l’avancée de la coulée encore active et d’en évaluer le débit. Le front de cette coulée se situe actuellement au niveau du Piton Tremblet, à proximité de la zone de la coulée de lave de 2007. Le débit de la coulée est actuellement compris entre 2m3/s et 9m3/s, ce qui devrait amener la coulée de lave à s’arrêter à environ 1,5 km de la route nationale 2.

à 18H34

[Artistique] 

Les photographes amateurs profitent du show du volcan pour affirmer leur style, comme Florent Law Tang, retrouvez son travail sur sa page Facebook

à 18H18

[Cheeeeeese]

Les specateurs s'en donnent à cœur joie, les flash des appareils photo crépitent et sur les réseaux sociaux, les internautes postent leurs plus belles photos, regardez: 

3 coulées#PitondelaFournaise #volcan pic.twitter.com/bHu6i3CEVl

— Fox Romeo Bravo (@FoxRomeoBravo) August 13, 2019

Une soirée rando 🌋 magique et inoubliable ! Quelques coupures ici et là mais ça en valait la peine 😇 #LaReunion #Team974 #Volcan pic.twitter.com/Lo1kXLu4HK

— Dylan LEGROS (@Dylan_Legros) August 14, 2019

J'aurais pu y passer la nuit tellement c est beau #eruption #PitonDeLaFournaise #LaReunion pic.twitter.com/R2x6yJn4SL

— So TonMatante (@SoBruuuu) August 14, 2019

J'ai lâché une larme tellement je suis émue 😭 #LaReunion #Team974 pic.twitter.com/actDUolu4i

— ɯəɿɔ (@clxmlox) August 12, 2019

à 17H57

[Une lente progression] 

La coulée de lave continue à descendre, tout doucement... Plusieurs éléments freine sa progression: l'inclinaison de la pente, un débit de surface faible et la végétation

à 17H40

[Embouteillage]

Des bouchons, en passant par le sud comme par l'est, pas le choix, il faut vous y faire, voir l'éruption depuis la Route nationale, ça se mérite ! Plusieurs kilomètres d'embouteillage sont recensés côté Saint-Philippe et côté Sainte-Rose.

à 17H05

[Dans les airs]

Hier, l'équipe d'Imaz Press s'était rendue sur la Route nationale 2 pour suivre l'éruption, cette fois, c'est dans les airs que ça se passe ! 

Les images aériennes de l'éruption, regardez: 

à 16H00

[C'est parti !] 

Bonjour La Réunion, l'Observatoire du Piton de la Fournaise a publié un bulletin récapitulatif des mesures effectuées sur le volcan depuis le début de l'éruption le dimanche 11 juillet dernier.

Les volcanologues indiquent que "l'intensité du trémor éruptif est relativement constante", "6 séismes volcano-tectonique ont été enregistrés le 13 août", "le front est toujours situé entre 600-650 m d’altitude (à proximité du Piton Tremblet), à environ 2 km de la route"

propos Quatrième journée d'éruption, ce qui s'est passé avant 

Le Piton de la Fournaise est l’un des volcans les plus actifs de la planète et il n’a pas failli à sa réputation. Pour la quatrième fois de l’année, il s’est réveillé, faisant entendre son grondement et crachant une lave incandescente, c’était le dimanche 11 août 2019 aux alentours de 16h20.

Au début de l’éruption, deux fissures éruptives s’étaient formées "distantes l’une de l’autre de 1400 m environ, elles se sont ouvertes le 11 août 2019 dans le secteur est, sud-est de la partie haute des Grandes Pentes à 1700 et 1500 m d’altitude » indiquait l’observatoire du Piton de la Fournaise. Deux fissures que les volcanologues avaient eu du mal à observer de visu à cause de la mauvaise météo le premier jour. 

Mais le 13 août, toutes les conditions étaient réunies pour que les scientifiques effectuent un survol du Piton de la Fournaise, en fin de matinée, les volcanologues ont indiqué qu’il ne restait plus qu’une fissure active  "ce matin à 09h30, seule la fissure la plus basse en altitude était active, sur laquelle se sont formés trois cônes distincts par accumulation de dépôts de fontaines de lave"

Des badauds par centaines

Une météo maussade qui n’a pas empêché les curieux de venir admirer le show. Ils se sont déplacés par dizaines pour apprécier l’éruption. Ce qui a donné lieu aux traditionnels bouchons, en passant par le sud côté Saint-Philippe ou par l’est côté Sainte-Rose, impossible d’y couper ! Comme à chaque fois, c’est à la tombée de la nuit que les spectateurs ont été les plus nombreux, une équipe d’Imaz Press s'était glissée parmi eux pour prendre le pouls et apprécier l’éruption de nuit, autant joindre l’utile à l’agréable…

Lire aussi : le volcan fait le show au cœur de la nuit

Traversera, traversera pas…

La lave continue sa lente progression vers la RN3, dans son dernier bulletin, l’observatoire précisait que le front de lave se situait à 2,1 kilomètre de l’axe routier, les scientifiques ajoutaient que "des petits incendies ont été observés tout le long de la partie basse de la coulée, du fait de son entrée dans une zone fortement végétalisée" la traînée de feu dévore tout sur son passage !

Pas de menace

Nicolas Villeneuve, volcanologue et universitaire précisait que pour le moment, les bien et les personnes n’étaient pas menacés par la lave… L’habitation la plus proche se situant à près de 3 kilomètres de la coulée « entre cette coulée et la maison, il y a l’ancienne coulée de 2007 qui est très épaisse, très difficile à franchir et également le rempart donc la probabilité que cette coulée atteigne un jour les maisons est quasiment nulle parce qu’en plus, la pente n’est pas dans le bon sens» expliquait Nicolas Villeneuve.

Cette coulée de lave menace-t-elle les biens et les personnes ? Traversera-t-elle bientôt la route ? Les réponses avec Nicolas Villeneuve, volcanologue et universitaire #LaRéunion #PitondelaFournaise #Volcan pic.twitter.com/n9N51cfelN

— Imaz Press Réunion (@ipreunion) August 13, 2019 L'enclos fermé au public

Dès dimanche matin, aux alentours de 9h30, la Préfecture a annoncé la fermeture de la partie haute de l'enclos au public. Une fermeture qui a été confirmée par l'éruption qui s'est déclanchée plus tard dans la journée. Mais étant donné la localisation de l'éruption, elle devrait être visible depuis la route. Il n'est d'ailleurs pas exclu que la lave atteigne la route, comme c'était arrivé en 2007 au Tremblet à Saint-Philippe. Mais rien n'est sûr pour le moment, tout dépendra de l'évolution de l'éruption.

#PitondelaFournaise #Volcan #LaReunion 🌋 Déclenchement de l’alerte 1 "éruption probable ou imminente" du plan ORSEC Volcan à compter de ce dimanche 11 août juillet 2019 à 7h30. L'accès à la partie haute de l'enclos est interdit 🚷 👉https://t.co/RYspHGbgDf pic.twitter.com/n56jleBzzN

— Préfet de La Réunion (@Prefet974) August 11, 2019 Douze jours après la dernière éruption

Cette nouvelle éruption intervient seulement 12 jours après le dernier réveil du volcan. Cette troisième éruption de l'année avait démarré le 29 juillet pour se terminer le lendemain, le 30 juillet. Le phénomène s'était produit dans l'enclos, sur le flanc nord que la lave se déversait du Dolomieu. Au moins trois fissures éruptives avaient été observées au niveau de la chapelle de Rosemont. Les plus réactifs avaient eu - de justesse - la chance d'avoir un beau spectacle dans la soirée : l'éruption était bien visible depuis le Pas de Bellecombe - Jacob.

Lire aussi : Piton de la Fournaise: toutes les images de la troisième (et courte) éruption

La deuxième éruption de l'année s'était arrêté le 13 juin 2019. Elle n'avait duré que 3 jours. Le Piton de la Fournaise s'était réveillé après trois mois de sommeil. L'activité du volcan avait diminué dès le soir même, avant de se stabiliser dans la journée.

Lire aussi : La deuxième éruption de l'année est déjà terminée

Et la première éruption de l'année, elle, s'est terminée le 10 mars 2019. Ce spectacle, exceptionnel en tout, avait duré 20 jours. Le dernier soir de l'éruption, les fontaine de lave jaillissaient de manière très intense du cratère et l'activité sismique enregistrée était forte. Un final haut en couleur avant de s'arrêter brusquement.

Lire aussi : La première éruption de 2019 a été exceptionnelle en tout

Retrouvez ici toutes les photos, vidéos et informations des précédentes éruptions

www.ipreunion.com/redac@ipreunion.com