Réunion par Imaz Press, mardi 28 décembre 2021 à 02:00
Annonces du gouvernement

L’état d’urgence sanitaire rétabli à La Réunion jusqu’au 31 mars

image description
image description

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé plusieurs mesures à l’issue des conseils de défense sanitaire et des ministres tenus ce lundi 27 décembre 2021. Ainsi l’état d’urgence sanitaire va être remis en place à La Réunion, qui fait office d’exception en France. Il va être également maintenu en Martinique. Il a garanti que sur le plan national au moins, aucun couvre-feu ne sera décrété pour le nouvel-an. Le télétravail est rendu obligatoire à raison de trois jours par semaine. Les grands rassemblements sont limités, les concerts debout et la consommation debout dans les bars interdits. Le délai avant de prétendre au rappel vaccinal passe à trois mois au lieu de cinq et le pass sanitaire va devenir un pass vaccinal à compter du 15 janvier, si la mesure est votée au Parlement. (Photo d’illustration rb/www.ipreunion.com)

"Une nouvelle vague déferle sur le continent" a indiqué Jean Castex, alors que la cinquième, dûe au Delta se termine tout juste en Europe. "En France comme en Europe, la situation est extrêmement tendue" a ajouté le Premier ministre, rappelant "le franchissement symbolique de 100.000 cas" par jour. En France le taux d'incidence est supérieur à 700 pour 100.000 habitants en moyenne.

Le variant Omicron, lui, est "au moins trois fois plus contagieux" que le Delta, a par la suite indiqué le ministre de la Santé Olivier Véran. Le gouvernement s'attend à des centaines de milliers de cas détectés en janvier. Le risque d'hospitalisation serait moindre cependant.

• Etat d'urgence sanitaire à La Réunion

La Réunion va repasser en état d'urgence sanitaire, a annoncé Jean Castex ce lundi 27 décembre 2021. Elle y restera jusqu'au 31 mars 2022. Le taux d'incidence atteint 645 pour 100.000 habitants et la tension hospitalière s'accroît. L'état d'urgence va également être maintenu en Martinique.

L’état d’urgence sanitaire déclaré à La Réunion, il va être maintenu en Martinique annonce @JeanCASTEX pic.twitter.com/Zg9ECVJ7Z2

— Imaz Press Réunion (@ipreunion) December 28, 2021

"Compte tenu de son niveau de circulation en Martinique et à La Réunion, y compris du variant Omicron, des capacités hospitalières de ces territoires et de la couverture vaccinale de leur population, l’épidémie de covid-19 constitue une catastrophe sanitaire mettant en péril, par sa nature et sa gravité, la santé de la population, justifiant que l’état d’urgence sanitaire y soit déclaré, afin que les mesures strictement proportionnées aux risques sanitaires encourus et appropriées aux circonstances de temps et de lieu puissent être prises" a indiqué le ministère des Outre-mer par voie de communiqué dans la soirée.

Cette décision pourrait permettre au préfet Jacques Billant d'instaurer des mesures plus restrictives, "strictement proportionnées aux risques encourus" indique le ministère.

• Le pass sanitaire va devenir un pass vaccinal

A partir du 15 janvier 2022, à condition que la mesure soit votée par le Parlement, le pass sanitaire va faire place au pass vaccinal. Ainsi les tests ne seront plus valables pour accéder aux lieux de loisirs, de culture, de sport, les bars ou encore les restaurants. Le projet de loi sur le pass vaccinal a été présenté ce lundi après-midi en Conseil des ministres.

Dans les lieux concernés, "il faudra justifié d'être vacciné pour pouvoir rentrer, un test négatif ne suffira plus" a précisé Jean Castex.

Le Premier ministre a également indiqué que les usagers de faux pass sanitaires seront plus sévèrement punis désormais : "le gouvernement prévoit un accroissement des sanctions" pour les faux pass.

• Le délai réduit à trois mois pour le rappel vaccinal

Le gouvernement rappelle que sa stratégie se base toujours sur la vaccination. Jean Castex a donc annoncé qu'à partir de ce mardi 28 décembre 2021, il sera possible de prétendre à la troisième dose, ou dose de rappel vaccinal, au bout de trois mois après la deuxième injection (ou première injection pour les personnes ayant déjà contracté le virus). Ce délai était jusqu'ici de cinq mois.

"L'immense majorité des personnes hospitalisées avec des formes graves de la Covid ne sont pas vaccinées" ou n'ont pas de schéma vaccinal complet a d'ailleurs rappelé le Premier ministre.

• De nouvelles jauges pour les rassemblements

Afin de limiter les rassemblements, des jauges sont remises en place à compter de lundi 3 janvier 2022 pour une durée de trois semaines. Les grands rassemblements sont limités à 2.000 personnes en intérieur, 5.000 en extérieur. Les meetings politiques ne sont pas concernés. Les concerts debout sont interdits, tout comme la consommation debout dans les bars ou les restaurants. Il deviendra également interdit de manger et boire dans les transports collectifs et les cinémas

Toutes les cérémonies de vœux sont annulées durant le mois de janvier. En Métropole, le masque redevient possible dans les centres-villes. Cette mesure reste à l'appréciation des différents préfets. Le masque est déjà obligatoire dans tout l'espace public à La Réunion.

• Le télétravail obligatoire à raison de trois jours par semaine

Jean Castex a annoncé une obligation de télétravailler dans les entreprises où cela est possible, à raison de trois jours par semaine. "A compter de la rentrée (3 janvier en Métropole, ndlr) et pour une durée de trois semaines", ce recours au télétravail entre en vigueur. Il devra passer à quatre jours "quand cela est possible". En Métropole, la rentrée scolaire est bien maintenue au 3 janvier 2022.

• Aucun couvre-feu national pour le réveillon

Le gouvernement n'impose pas de couvre-feu pour le réveillon de la Saint-Sylvestre vendredi 31 décembre. Une décision qui reste nationale. L'instauration de l'état d'urgence sanitaire à La Réunion peut en l'occurrence permettre au préfet de mettre en place un couvre-feu au niveau local. Jacques Billant sera attendu sur le sujet au courant de la semaine.

• La durée de l'isolement va évoluer

Le gouvernement sera amené à détailler les nouvelles mesures d'isolement des cas contacts d'ici la fin de semaine. Il va jusqu'à 17 jours pour les personnes qui vivent avec quelqu'un de positif au Covid. mm/www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

Ces articles pourraient aussi vous intéresser