Les finances d’Air Austral dans le rouge

Zone de turbulences sérieuses pour la compagnie Air Austral. Ce jeudi, l’entreprise co-détenue par la Région Réunion annonce un budget en déficit de plusieurs millions d’euros.
Selon le Quotidien de La Réunion qui en parle dans son édition de mercredi, ces mauvais chiffres sont le fruit d’une succession de circonstances défavorables. Les prix du pétrole volatiles sont un facteur. Les pannes à répétition et l’immobilisation d’un de ses 787 Dreamliner en est un autre. Enfin, la menace du low-cost serait une épée de Damoclès sur l’avenir de la compagnie. “On ne résistera pas à l’arrivée d’un nouveau low-cost” estimait le directeur Marie-Joseph Malé en 2018.

A cela s’ajoute -mais c’est lié- la défiance croissante des usagers du transport aérien à Mayotte. Les retards et annulations de vols plombent l’image d’une compagnie déjà sérieusement écornée par l’affaire des “Mahorais de base”.

Pour le média Témoignages.re, Air Austral “paye une erreur stratégique”, et évoque le remplacement de ses anciens boeing 777 par les 787 Dreamliner. “Le Boeing 777-200 LR était à l’époque le Boeing ayant la plus grande autonomie. Cela lui permettait de décoller avec suffisamment de carburant pour relier d’un trait Mayotte à la France malgré la longueur réduite de la piste.” écrit le journal réunionnais pour qui cet investissement d’Air Austral “s’est heurté aux intérêts de Total”.

Mauvais élève en termes de remboursement des voyageurs

Mais s’il est un facteur qui ne plombe sans doute pas les comptes de la société, c’est le remboursement suite aux retards. La législation impose des indemnités dès 3 heures de retard, et un remboursement en cas d’annulation. Tout cela est codifié par une réglementation européenne depuis 2004. Comme il n’est pas  toujours aisé de réclamer le remboursement individuellement, de nombreux sites Internet permettent désormais de procéder à la réclamation, moyennant une commission notable (près de 20% du montant de l’indemnité). RetardVol est une de ces entreprises spécialisées, et celle-ci a dressé un palmarès des compagnies les plus réticentes à faire droit aux réclamations des voyageurs lésés. Air Austral obtient une des plus mauvaises notes du classement mondial, avec 3/10. Avec 1,3/10, Air Madagascar qui est associée au capital d’Air Austral, fait pire encore.

Étonnamment en revanche, la compagnie “mahoraise” Ewa, filiale d’Air Austral, fait partie des “bons payeurs” avec une note de 7/10. Dans la région, Corsair et French Bee obtiennent aussi le rang “excellent” dans ce classement.

Le communiqué d’Air Austral sur son Exercice fiscal du 1er avril 2018 au 31 mars 2019

Y.D.

L’article Les finances d’Air Austral dans le rouge est apparu en premier sur Le Journal De Mayotte.